Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

" Alpstar a fonctionné comme un ascenseur "

Daniel Oehry, (c) CIPRA International

Zéro carbone dans les Alpes, c'est la vision des partenaires du projet Alpstar. Dans la région pilote de la Vallée du Rhin alpin, on teste les moyens d'amener les pendulaires à opter pour les moyens de transport écologiques. L'entreprise Hilti AG à Schaan/LI sert de modèle. Le responsable mobilité Daniel Oehry nous parle de la collaboration avec la CIPRA et d'autres partenaires.

Hilti a un parc de plusieurs milliers de voitures de service dans le monde entier. La campagne de mobilité d'Alpstar ne va-t-elle pas complètement à contre-courant ?
Hilti considère la mobilité dans son ensemble. Dans ce cadre, nous réfléchissons à la manière d'agir sur notre site au Liechtenstein. La description du projet d'Alpstar était très intéressante et formulait une question à laquelle nous n'avions pas encore de réponse. Cela nous a surtout permis de bénéficier du savoir des experts en gestion de la mobilité et de l'aide d'un gestionnaire de projet externe.

Les gares routière et ferroviaire sont juste devant les bâtiments de l'entreprise, la plupart des employés habitent à proximité. Quel est le déclic qui les fera changer d'approche ?
Du point de vue du pendulaire, ce qui est décisif, c'est : combien de
changements ? Quelles sont la rapidité et l'exactitude des correspondances ? Si ces conditions préalables sont bonnes, le potentiel de changement sera grand. Cependant, la plupart des gens surestiment la durée des trajets avec les moyens de transports collectifs et sous-estiment le temps nécessaire en voiture. Le changement d'attitude intervient la plupart du temps quand quelqu'un fait un essai et qu'on en discute, ou quand on voit que le voisin va tous les jours au travail en bus. Il ne faut pas parler à nos employés de leur bilan carbone mais plutôt leur faire prendre conscience de leur comportement afin qu'ils se posent eux-mêmes les bonnes questions. Générer cette prise de conscience était au cœur de la campagne Alpstar et constituait pour nous le bon point de départ. La mobilité a aujourd'hui chez Hilti une image tout autre que celle qu'elle avait il y a deux ans.

La CIPRA constituait un partenaire qui, comme Hilti, agit sur le plan international mais représente, en tant qu'ONG, des valeurs tout autres. A-t-il fallu d'abord évacuer certaines réticences ?
Je n'ai constaté aucune réticence ni d'un côté ni de l'autre. Pour penser sans conformisme, trouver de nouvelles voies et faire un pas en avant, il faut des partenaires qui voient les choses sous un autre angle. La collaboration avec la CIPRA me paraît très fructueuse et enrichissante grâce à son expertise et à ses diverses approches. Nous disposons de savoir-faire et de temps pour faire avancer ce projet avec tous les partenaires. Sans l'appui de la CIPRA, cela n'aurait pas aussi bien réussi.

Vous vous êtes engagés à fond dans cette campagne, en organisant des semaines de la mobilité, en faisant de la publicité interne depuis l'atelier de production jusqu'aux étages de la direction. Peut-on déjà dire que cet investissement était justifié ?
Tout à fait. J'ai senti que la gestion de la mobilité était peu à peu perçue différemment. Aujourd'hui c'est devenu un sujet de discussion qui, avec de nouvelles compétences, fait constamment l'objet de communications par divers moyens. Lorsque nous avons fait savoir le nombre de places de parking que nous avons, le nombre de voitures stationnées chaque jour dans l'enceinte de l'entreprise, et que nous comptons comparativement à cela assez peu d'usagers réguliers des transports en commun, nous avons fourni abondamment matière à discuter au sein du personnel.

Le projet se termine en été 2014. Quelle suite donnerez-vous aux expériences et aux succès ?
L'expérience faite avec Alpstar nous a fait comprendre que nous devions parvenir à une prise de conscience très forte. Nous pratiquions déjà une certaine gestion de la mobilité, aujourd'hui, elle obéit à un concept nouveau et mûrement réfléchi. Alpstar a fonctionné comme un ascenseur qui a fait passer ce sujet à un niveau de conscience supérieur.

Barbara Wülser (interview) et Caroline Begle (photo)
CIPRA International

**************************************************************
Daniel Oehry est responsable " mobilité " de l'entreprise Hilti AG, spécialisée dans les produits, les systèmes et les services technologiques pour l'industrie du bâtiment, et qui emploie 21 000 personnes dans le monde. Sur les quelque 1600 employés du siège à Schaan/LI, plus des deux tiers font la navette depuis les pays voisins. Hilti a servi d'entreprise modèle dans la Vallée du Rhin alpin, région pilote Alpstar.

**************************************************************

Source: Rapport annuel 2013, CIPRA International, http://www.cipra.org/rapport-annuels

Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter