Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Alpes ouvertes 2017

La ville de Côme/I en hiver. En été, de nombreux réfugiés restent bloqués ici au Sud des Alpes pendant leur périple vers le Nord. © Michael Gwyther-Jones (flickr)

Le nom des lauréats du prix des droits humains « Alpes ouvertes » a été dévoilé fin 2016. Ce prix est décerné à des personnes et à des groupes engagés activement pour les droits des réfugiés, des migrants, des personnes socialement défavorisées et des minorités menacées en Europe.

Le prix récompense cette année deux organisations particulièrement investies dans l’accueil aux réfugiés : l’association « Firdaus » de Lisa Bosia Mirra, députée au parlement du Canton suisse du Tessin, et le prêtre Don Giusto della Valle de Côme/I, qui encadre avec son « Progetto Accoglienza Rebbio » des réfugiés mineurs non accompagnés.

Le prix est destiné à épauler ces initiatives, mais aussi à sensibiliser l’opinion publique au fait que les Alpes ont souvent été dans leur histoire un lieu de refuge et de migration. L’été dernier, cette tradition a été mise à rude épreuve avec la fermeture des frontières dans les Alpes méridionales, de Vintimille/I au col du Brenner en Autriche, en passant par Chiasso/I.

De nombreuses communes et territoires ruraux des Alpes sont confrontés à des défis démographiques majeurs tels que le vieillissement ou l’exode de la population. Parallèlement, de nombreux modèles innovants sont développés pour intégrer les nouveaux arrivants dans les collectivités locales et sur le marché de l’emploi. Ces migrants peuvent être de jeunes familles, des personnes à la recherche d’un autre mode de vie et des « nouveaux montagnards », des travailleurs saisonniers employés dans le tourisme ou l’agriculture, mais aussi des personnes qui ont dû fuir des régions en guerre et qui veulent se construire une nouvelle vie, pour eux et pour leur famille. Le projet PlurAlps propose des solutions pour permettre aux communes, aux entreprises et à la société civile de faire de la diversité culturelle et du pluralisme un atout de l’espace alpin, et d’améliorer la cohésion sociale dans les collectivités locales. CIPRA International participe au projet avec son organisation à but non lucratif CIPRA Lab.

 

Sources et informations :

www.sosf.ch/fr/sujets/asile/informations-articles/alpes-ouvertes-2017.html?zur=41

www.nestu.org/pdf/Menschenrechtspreis2011.pdf (de)

www.cipra.org/fr/cipra/international/projets/en-cours/pluralps

www.civic-forum.org/de/artikel/der-schweizerische-menschenrechtspreis-%E2%80%9Eoffene-alpen%E2%80%9C-2017-unterst%C3%BCtzung-f%C3%BCr-fl%C3%BCchtlinge-und (de)

Mots-clés associés : , ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter