Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Aller plus loin que le tourisme durable

Le tourisme proche de la nature protège le paysage : la définition de critères facilite la démarche et favorise la transparence. © Dominik Siegrist

Il existe des critères pour un tourisme proche de la nature dans les Alpes. Ces critères viennent d’être réunis dans une publication. Reste maintenant à les mettre en œuvre.

Une publication récente sur le tourisme proche de la nature montre que les Alpes offrent des conditions idéales pour ce type de tourisme. Dix critères définis sur des bases scientifiques ont été formulés. L’objectif : aider les professionnels du tourisme et les destinations de voyage à mieux répondre à la demande et à améliorer les normes de qualité. Les résultats de l’étude réalisée avec le soutien de la Fondation Bristol ont été testés dans cinq destinations, avec le concours d’un opérateur de voyages. Les critères englobent la protection de la nature, l’entretien des paysages ou l’éducation à l’environnement. Partout, la prise en compte des attentes des touristes est essentielle pour garantir un bénéfice à long terme.

Dominik Siegrist, professeur à l’École technique supérieure de Rapperswil/CH et co-auteur de l’étude, se félicite des premiers retours positifs des professionnels du tourisme, qui apprécient l’aspect pratique des recommandations. Dominik Siegrist rappelle qu’il existe déjà de nombreux exemples de tourisme proche de la nature dans les Alpes, comme la sauvegarde des paysages en terrasse en Basse-Engadine ou le sentier de grande randonnée de la zone alluviale du Lech. Mais il ajoute aussi : « Il faut impérativement adapter les conditions réglementaires. La politique doit prendre ses responsabilités. » 

Les « villages d’alpinistes » autrichiens montrent la voie à suivre. Les villages labellisés ont choisi la voie d’un tourisme durable inscrit dans une tradition. Cette idée a remporté l’adhésion en Allemagne : les deux villages de Ramsau et Hinterstein devraient recevoir d’ici peu le label. Ici aussi, l’implication et la motivation de la population ont été essentiels dans la démarche.

Source et informations complémentaires : http://www.alpenverein.de/presse/bergsteigerdoerfer-hinterstein-ramsau_aid_15232.html (de), Siegrist, D., Gessner, S., Ketterer Bonnelame, L. (2015). Naturnaher Tourismus. Qualitätsstandards für sanftes Reisen in den Alpen. Bristol-Schriftenreihe 44. Bern. http://www.haupt.ch/index.php?cl=details&anid=9783258079226 (de)

Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter