Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un pas en avant, un pas en arrière

Marmolada

Marmolada : la fin de l'héliski sur la " reine des Dolomites ". © flickr/Von Tiziano Caviglia (Rhadamanth)

Italie : le silence sur la Marmolada, du béton sur le Mont Rose. Alors que dans les Dolomites, le secteur touristique affirme son adhésion aux principes de la Convention alpine, d'importants projets immobiliers sont en projet dans la vallée de la Sesia.
Le conflit entre la société des remontées mécaniques de la Marmolada et Mountain Wilderness aura duré dix ans. À la fin 2011, les deux parties ont convenu que les hélicoptères ne seraient plus autorisés à atterrir. Il n'est donc plus possible de pratiquer l'héliski sur la Marmolada. L'organisation écologique et la société d'exploitation des remontées ont décidé également de concentrer leurs efforts sur le développement d'un tourisme durable dans les Dolomites, et de définir un concept susceptible d'être appliqué dans d'autres territoires du massif. Alors que la convention alpine souhaite restreindre la pratique de l'héliski, ce sport est officiellement autorisé par les Provinces de Trente et de Bolzano. Dans le Trentin, la législation sur les vols touristiques en hélicoptères a été assouplie l'année dernière.
Dans la vallée de la Sesia, en revanche, il est prévu de construire deux grands complexes touristiques, avec 24 000 m3 d'appartements de vacances et de chambres d'hôtel dans la commune d'Alagna Valsesia, et 31 000 m3 à Riva Valdobbia dans le massif du mont Rose. L'initiative " Les Valaisans pour un tourisme responsable et durable " a lancé une pétition contre ces projets.
Source et informations complémentaires : www.mountainwilderness.org/2012/01/02 (en), http://viaggi.repubblica.it/articolo (it), www.petizionepubblica.it/?pi=P2011N17845 (it)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter