Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Changement climatique et dangers naturels dans les Alpes

La Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA) a organisé, en collaboration avec le réseau de communes "Alliance dans les Alpes", une grande conférence alpine à Bad Hindelang/D. Du 18 au 20 mai 2006, environ 250 représentant-e-s des milieux scientifiques, politiques, associatifs, économiques et communaux ont débattu des conséquences du changement climatique sur le tourisme et sur l'augmentation des dangers naturels dans le massif alpin.
Selon les expert-e-s, des conséquences radicales seront inévitables même si l'on réalise et si l'on intensifie immédiatement toutes les mesures souhaitables en matière de protection globale du climat. Pour le prof. Wolfgang Seiler de Garmisch-Partenkirchen, les Alpes sont particulièrement concernées par ce changement : au cours des dernières décennies, l'augmentation de la température moyenne y a été deux fois plus rapide que sur l'ensemble de la planète. De plus, le massif alpin réagit de manière particulièrement sensible aux changements climatiques. Par rapport aux années 1960, le nombre de grandes catastrophes météorologiques a été multiplié par 2,8 et les dommages économiques ont été multipliés par 7,6. Compte tenu de ces signes avant-coureurs, il est particulièrement important de réagir en prenant les mesures de planification qui s'imposent.
La prof. Helga Kromb-Kolb, de Vienne, a souligné les conséquences dramatiques du changement climatique sur le tourisme : l'élévation de 1500 à 1800m de la limite de la garantie d'enneigement dans les domaines skiables d'ici 2050 (selon des pronostics établis par l'autorité chargée de l'environnement aux Nations Unies) entraînerait une baisse notable du nombre de domaines skiables suffisamment enneigés. "Pour rester compétitif à l'ère de la globalisation et du changement climatique, il est nécessaire de développer des offres diversifiées basées sur les particularités des différentes régions", a déclaré le Dr. Stefan Koehler, président de CIPRA-Allemagne.
Lors de cette conférence, plus de 50 communes ont présenté des projets contribuant à la protection du climat et à la mise en œuvre de la Convention alpine au niveau communal. Les projets soutenus par l'UE dans le cadre du programme DYNALP vont de la sauvegarde de murs en pierres sèches à la réalisation d'un parc naturel, en passant par un service public de bus.
Source : CIPRA-International
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter