Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La liaison ferroviaire Lyon-Turin, une question transfrontalière

La mobilisation du Val de Suse/I contre la nouvelle liaison ferroviaire entre Turin/I et Lyon/F a pris une ampleur extraordinaire. Plus de 50 000 personnes ont manifesté le 16 novembre dans le Val de Suse, puis le 17 décembre à Turin, en réaction aux violences policières rencontrées par la population. Les critiques exposées en Italie interpellent les associations des autres pays alpins, dont la France.
Le 7 janvier, 21 associations françaises étaient invitées par le comité français de la Commission International pour la Protection des Alpes CIPRA à Chambéry, pour échanger leurs points de vues sur le sujet, sans lien avec la manifestation de l'après-midi contre le TGV. Un panorama des positions associatives sur le Lyon-Turin a pu être dressé. Malgré des divergences, des points de convergence se sont dégagés. La majorité des associations françaises n'est pas a priori contre la liaison ferroviaire ; mais, elles s'interrogent sur l'efficacité de cette infrastructure pour opérer un transfert de la route au rail, sur les impacts environnementaux, sur ses justifications socio-économiques, sur le manque de transparence et de participation des communautés.
Afin d'améliorer la compréhension transfrontalière sur ce sujet, les associations françaises et italiennes se rencontreront le 18 mars.
Le Comité directeur de CIPRA-International a adopté une résolution le 21 janvier 2006. Bien que les situations soient différentes en France et en Italie, un texte commun rappelle l'attachement de CIPRA au transfert des marchandises de la route vers le rail, induisant l'abandon de toute nouvelle infrastructure routière transalpine. CIPRA demande également une vérification approfondie, actualisée et indépendante des aspects techniques, environnementaux et économiques du projet. Enfin, CIPRA exprime sa solidarité aux populations du Val de Suse et insiste sur la nécessité d'un processus décisionnel transparent et participatif.
Source et infos: www.cipra.org (de/fr/it/sl)