Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Utilisation des surfaces pour des zones commerciales et industrielles - il faut agir vite

L'association écologiste allemande Bund für Umwelt- und Naturschutz Deutschland (BUND) a présenté une étude intitulée "Gewerbeflächenausweisung und Flächenverbrauch - Beitrag zur naturverträglichen Siedlungsentwicklung" et portant sur les évolutions négatives constatées actuellement dans le domaine de l'utilisation des surfaces.
Pour cette étude, le BUND a examiné 40 mauvais exemples pris dans toutes les circonscriptions de la Bavière, en Thuringe et au Bade-Wurtemberg ainsi que 11 bons exemples. On constate que la concurrence des communes autour des investisseurs constitue l'une des causes principales de l'utilisation massive des surfaces.
Cette étude déduit de ces cas de figure qu'il serait judicieux que la définition des zones commerciales et industrielles se fasse au niveau fédéral. Mais elle mentionne aussi des solutions possibles : par exemple une obligation d'élaborer des cadastres des surfaces pour exploiter les possibilités de recyclage, la suppression des subventions pour l'attribution de zones commerciales et industrielles et les constructions gaspillant les surfaces, le développement de nouveaux concepts d'utilisation des bâtiments vides dans les régions urbaines et rurales ainsi qu'une modification de l'impôt sur les bénéfices des activités industrielles et commerciales, avec une compensation communale des intérêts.
Avec le "Livre noir des zones commerciales et industrielles de Bavière", le BUND avait déjà fait état en 2003 d'évolutions regrettables dans la gestion du territoire et il avait lancé un vaste débat. Malgré des approches positives au cours de ces dernières années, comme le projet de "recyclage des friches" en Thuringe ou des modèles d'utilisation modérée des sols en Bavière, aucune inversion de tendance n'est encore perceptible. Avec le recul, il semble que l'utilisation des surfaces en Bavière comme dans d'autres länder n'a été légèrement freinée que par le creux de la conjoncture. Il semble donc nécessaire d'agir vite car, dès que la conjoncture aura repris, l'utilisation des surfaces disponibles risque d'augmenter rapidement.
Infos et téléchargement de l'étude : www.bund-naturschutz.de/presse (de)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter