Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Mise en œuvre à l'échelle alpine des conclusions du projet climalp

Mise en œuvre à l'échelle alpine des conclusions du projet climalp La CIPRA a initié le projet climalp début 2004. Sur la base des résultats de l'année passée, la CIPRA a lancé en 2005 une campagne d'information prévue sur deux ans. Son objectif est de faire comprendre à un large public que les maisons à faible consommation énergétique construites en bois de la région protègent le climat et favorisent l'économie régionale. Avec cette campagne, la CIPRA entend apporter une contribution à la protection du climat, au développement durable dans l'espace alpin et à la mise en œuvre de la Convention alpine, et notamment de ses protocoles "Forêts de montagne" et "Energie".
Réd. Dans le cadre de climalp, la CIPRA a traité en 2004 le thème des "Maisons énergétiquement efficientes dans l'espace alpin, construites en bois régional". Les résultats de cette étude sont disponibles dans les quatre principales langues des Alpes sous la forme d'un rapport de 100 pages et d'un site Internet (www.climalp.info). Le public venu de plusieurs régions assister à la présentation finale du projet a témoigné de l'intérêt de la population, ce qui a motivé la CIPRA à poursuivre la diffusion et l'application dans l'espace alpin des connaissances acquises. Un rôle capital incombera aux représentations nationales de la CIPRA dans les sept pays alpins.

Des contextes différents selon les régions
C'est surtout dans l'espace germanophone qu'on est plus intéressé par les constructions à faible consommation énergétique et mieux informé sur cette question. Ce mode de construction et ses relations avec la chaîne de valorisation du bois sont moins connus dans l'espace alpin francophone, italophone et slovénophone. Les architectes comme les maîtres de l'ouvrage n'ont souvent pas conscience des potentiels offerts par ce type de construction, même si l'on trouve dans toutes les régions au moins quelques exemples intéressants de bâtiments à faible consommation énergétique. Au niveau politique également, les avantages d'une promotion de ce type de constructions et de réhabilitations ne sont pas toujours connus.
Les pouvoirs publics disposent de bonnes possibilités d'action. Ils peuvent d'une part créer les bases d'une intégration de la construction à faible consommation énergétique dans les règlements de construction. Ils disposent aussi de moyens efficaces, par l'intermédiaire de la politique de subventionnement. Le rôle des pouvoirs publics comme maîtres de l'ouvrage n'est pas non plus à négliger.

Une sensibilisation générale…
Au cours des 18 prochains mois, il est prévu de sensibiliser la population à ce thème avec une exposition, des excursions et des conférences. Le travail d'information et le travail sur le projet dans les différents pays alpins jouent un rôle capital. Les différents responsables nationaux du projet font office de multiplicateurs d'information. Ils s'appliquent actuellement à identifier les principaux acteurs dans tout l'Arc alpin : institutions de recherche, architectes, services publics, représentants de l'économie forestière, de la filière du bois et du bâtiment, etc. Ils établiront des contacts avec ces acteurs et conviendront de coopérations dans le cadre d'exposés et de travaux dans les communes.
Une trentaine de manifestations, destinées à un public ciblé, sont prévues de Vienne à Nice tout au long du projet. Ces manifestations devraient motiver des architectes, des planificateurs et des professionnels du bâtiment à diffuser et échanger leurs connaissances, mais aussi à poursuivre leur collaboration dans les années à venir. De nouveaux réseaux nationaux pourront ainsi voir le jour dans tous les pays, permettant que des contacts s'établissent entre les personnes détenant des connaissances.

… et des projets concrets
Les manifestations sont notamment importantes pour le lancement de projets dans les communes. Dans chacun des sept Etats accueillant une représentation nationale de la CIPRA, il faut susciter au moins trois projets de constructions en bois à faible consommation énergétique (nouveau bâtiment ou réhabilitation), qui pourront être utilisés comme projets modèles lors d'excursions ou pour le travail de communication avec les médias. Une aide sera proposée aux communes intéressées, afin d'assurer une entremise auprès des spécialistes ou la transmission de savoirs.
Les excursions pour visiter des constructions modèles - récentes ou plus anciennes - sont essentielles pour transmettre des connaissances dans le domaine de la construction à faible consommation énergétique. On peut également y présenter les avantages de la plus-value régionale amenée par la consolidation de la chaîne du bois. Les expériences faites ailleurs peuvent être très utiles pour relever le défi de la mise en réseau des acteurs concernés, de la forêt à la filière du bâtiment.
Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter