Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Tunnels de base : nombreux projets et interrogations en masse

En Suisse, le tunnel ferroviaire de base à travers le Lötschberg sera inauguré en 2007 déjà, huit ans au plus tôt avant le tunnel du Gothard. Ces projets ne sont que le prélude à une pluie de grands projets ferroviaires.
Réd. Les tunnels de base sont un thème d'actualité. En Suisse et dans l'UE, des négociations sont actuellement en cours concernant l'avancée des projets, leur financement et les priorités à définir. Dans l'UE, on a nommé en juillet 2005 des coordinateurs pour les projets TEN-T (réseaux transeuropéens de transport). Ils ont pour mission de faire avancer les négociations et d'accélérer les décisions, de servir d'intermédiaires entre les Etats et de publier des rapports annuels sur la situation des projets.
La Suisse poursuit sur la voie des NLFA
Les NLFA (Nouvelles lignes ferroviaires à travers les Alpes) comprennent plusieurs projets : le tunnel de base du Lötschberg, reliant Frutigen à Rarogne, atteindra 34,7 km de long. Pour le moment, les travaux se déroulent dans les temps. La fin des travaux de percement a été fêtée le 28 avril 2005 et la mise en service est prévue pour 2007. Le coût du projet s'élève à 2,7 Mrd. €.
Le tunnel de base du Gothard, qui va d'Erstfeld à Bodio, mesure 57 km. Une zone de perturbation géologique empêche momentanément toute avancée des travaux dans le tube ouest et il est à craindre qu'on n'arrivera pas à terminer le chantier d'ici 2015 (à l'origine : 2012). Avec un surcoût de 1,1 Mrd. € entraîné par des questions de sécurité et de technique, le projet est budgété actuellement à 5,2 Mrd. €.
Le tunnel de base du Ceneri, avec ses 15,4 km de long, relie Camorina à Vezia et constitue l'accès sud du tunnel de base du Gothard. Le coût total du projet est devisé à 1,3 Mrd. €. Les travaux préliminaires devraient commencer cet automne. La construction des deux tubes à une piste débutera en 2007. La mise en service est prévue au plus tôt pour 2016.
Le tunnel de base du Zimmerberg, de Nidelbad à Zug, devrait constituer l'accès nord du tunnel de base du Gothard. Sa construction a été renvoyée à une date ultérieure. Le projet va être soumis à une analyse de capacité et examiné par le Parlement suisse en 2008 au plus tard. L'estimation du coût total des projets à réaliser dans le cadre des NLFA a passé de 10,2 à 13 Mrd. €. En plus d'une réorganisation du fonds FINÖV (Caisse de financement des transports publics), de nouveaux crédits doivent être accordés d'ici 2007 au plus tard.
Tunnel de base du Brenner : une priorité pour l'UE …
La construction de ce tunnel de base de 56 km, menant d'Innsbruck/A à Franzensfeste/I, est classée en priorité 1 par l'UE. La fin des travaux est prévue pour 2015 au plus tôt. On devrait commencer à creuser la galerie d'essai, devisée à 430 Mio. €, en 2006. Le budget des travaux varie actuellement entre 5,4 Mrd. et 15 Mrd. €. La part de financement de l'UE dépend des négociations budgétaires pour la période 2007-2013, dont le résultat ne sera connu qu'en 2006.
Sur l'accès sud de Vérone à Fransensfeste, les capacités de l'autoroute seront développées d'ici la fin 2006. Une extension progressive du nouveau tronçon est prévue parallèlement à la construction du tunnel de base. La première partie de l'accès nord (Baumkirchen-Kundl/Radfeld) sera terminée en 2011. Concernant la 2ème partie de l'accès nord, on attend pour fin 2005 une actualisation de l'étude de faisabilité de 1993. Le coût total des tronçons d'accès est devisé à 12 Mrd. €.

… de même que le projet Lyon-Turin
Le tunnel de base Lyon-Turin comprend deux parties : un tunnel de 52 km sur le tronçon Saint-Jean-de-Maurienne/F - Suse/I et un tunnel de 12 km entre Suse/I et Bussoleno/I. Ce projet est également jugé prioritaire par la Commission européenne. Les études préliminaires devraient se terminer en 2007. On décidera alors d'entreprendre ou non les travaux. Le déroulement des travaux préliminaires est prévu jusqu'en 2009 et la fin du chantier pour 2020. 555 Mio. € sont actuellement devisés pour les travaux préliminaires. L'estimation totale des coûts à 12,5 Mrd. € pour le tunnel de base est jugée beaucoup trop basse dans le "Rapport de l'audit sur les infrastructures" (rédigé par Pascale Pilard). La question du financement est encore ouverte et dépend notamment des négociations budgétaires de l'UE, qui auront lieu en 2006.

Construction du tunnel du Semmering encore incertaine
De plus amples détails sur le projet de "nouveau tunnel du Semmering" seront disponibles d'ici 2008. Le tunnel qui conduira de Gloggnitz à Mürzzuschlag mesurera 30 km. Plusieurs experts estiment qu'il est utopique d'envisager un début des travaux pour 2010 et la mise en service du tunnel pour 2016, comme le prévoient les chemins de fer autrichiens. Les devis se montent à 1,25 Mrd. €. Le modèle de "public-private-partnership" est en discussion pour le financement - comme pour le Brenner et Lyon - Turin. Il n'est pas certain que ce projet sera réalisé et des alternatives sont toujours envisagées.
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter