Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

CIPRA-Italie a confiance dans l'avenir des Alpes

CIPRA-Italie a été fondée en 1992 à Turin. Au fil des années, elle a acquis un nombre croissant d'organisations membres qui s'engagent avec elle en faveur de la protection de l'environnement et des montagnes. Au milieu des années 90, elle a pu mettre sur pied un secrétariat avec un directeur à plein temps et assurer ainsi une étroite collaboration avec les projets internationaux de la CIPRA. CIPRA-Italie se veut une plate-forme de travail pour les questions relatives à la durabilité et au développement durable des Alpes. Dans ce but, elle organise des réunions et ménage des possibilités de rencontres pour les représentants de ses organisa-tions membres et les expert-e-s de tout l'espace alpin italien.
Une information compétente sur la Convention alpine
CIPRA-Italie participe à des débats sur la durabilité et le développement dans les vallées et les villes de l'espace alpin. Chaque année, elle prend part à des douzaines de manifestations afin de maintenir un dialogue constant avec les autorités locales et la population. Les retards dont souffrent la ratification et la mise en œuvre des protocoles de la Convention alpine sont extrêmement préjudiciables à la création d'une identité de "citoyen des Alpes". A maints endroits, certains milieux suscitent la méfiance de la population et la crainte que la Convention alpine n'apporte surtout de nouvelles restrictions pour la population locale. Heureusement, les affirmations non-fondées sont faciles à réfuter ; on parvient ainsi à donner à la population l'image d'une Convention alpine renforçant la collaboration, l'innovation et la qualité de l'environnement.

Les transports, l'une des préoccupations principales de CIPRA-Italie
Les Alpes suivent toute la frontière nationale de l'Italie, si bien que le trafic de marchandises doit forcément traverser les Alpes. Une partie des représentants politiques italiens ont motivé leur opposition au protocole Transports par l'importance stratégique des passages alpins. CIPRA-Italie s'est efforcée, d'entente avec les ONG suisses, de donner un nouvel élan à un débat qui stagne, car une nouvelle augmentation du trafic et des nuisances environnementales ne sont plus acceptables. Ces associations ont donc lancé une campagne en faveur du modèle suisse de transfert du trafic de marchandises de la route au rail. Cette proposition nécessite toute une réorientation de la politique de financement, dans le but de faire du rail un moyen de transport avantageux et fiable. On aura ainsi contribué à donner vie à la Convention alpine en échangeant des expériences exemplaires, afin de relever les défis des débats sur la durabilité dans l'espace alpin.

Durabilité - tâches et défis
La mise à disposition de données et d'informations, afin d'étayer les prises de position de ses organisations membres, fait partie des tâches principales de CIPRA-Italie. Il s'agit d'un vaste cahier des charges, qui va des revendications sur le règlement du trafic aérien touristique aux campagnes contre les excès des grandes manifestations de sports d'hiver, en passant par l'opposition à des extensions abusives de domaines skiables.

CIPRA-Italie est convaincue du rôle important à jouer par les communes dans l'élaboration de perspectives de développement durables et elle s'engage donc activement dans la mise en œuvre des projets du réseau de communes "Alliance dans les Alpes".
CIPRA-Italie travaille actuellement à un plan d'action concernant la mise en œuvre de la Convention alpine, qui doit être soumis aux institutions responsables. Il est également prévu d'organiser une manifestation destinée au grand public afin de souligner l'importance de la Convention pour la création de "Nouvelles Alpes".

Membres: Club Alpino Italiano (CAI), Dachverband für Natur- und Umweltschutz in Südtirol, Federazione Italiana Pro Natura, Gruppo Italiano Amici della Natura, Gruppo Ricerche Cultura Montana (GRCM), Istituto Nazionale di Urbanistica (INU), Italia Nostra, Lega Italiana Protezione Uccelli (LIPU), Legambiente, Mountain Wilderness, Pro Natura Torino, S.O.S. Dolomites, Valle d'Aosta Ambiente, WWF Italia, Federazione Italiana Parchi e Riserve Naturali, Parco Nazionale Dolomiti Bellunesi, Parco Orobie Valtellinesi, Parco Alpi Marittime, Parco Nazionale Val Grande, Servizio Glaciologico Lombardo, Laboratorio di Antropologia Culturale delle Alpi Marittime (LASA).

CIPRA-Italie, c/o Pro Natura, Via Pastrengo 13, I - 10128 Turin. Tél. +39-011-548626, Fax +39-011-503155, E-mail : cipra@arpnet.it
Mots-clés associés : ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter