Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

De faibles chutes de neige expliquent le recul des glaciers

Outre le réchauffement climatique, de faibles précipitations hivernales ont contribué à la fonte des glaciers au cours des 150 dernières années.
Tel est le résultat d'une étude menée par des chercheurs du Laboratoire de glaciologie et géophysique de Grenoble/F et de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich/CH, parue dans la revue Geophysical Research Letters.
Durant la petite période glaciaire qui s'est étendue de 1550 à 1850, les glaciers des Alpes se sont fortement étendus pour ensuite accuser un recul rapide. On n'était jamais parvenu à s'expliquer la forte expansion enregistrée entre 1760 et 1830 car les températures estivales moyennes à cette époque étaient plus élevées qu'au 20ème siècle. Selon cette étude, ce phénomène trouve son origine dans les précipitations hivernales, lesquelles ont diminué d'un quart au cours du 19ème siècle.
Les chercheurs ont eu recours à différentes sources de données. Les plus anciennes proviennent du glacier de Clariden, en Suisse, qui a fait l'objet d'observations détaillées depuis 1914. Ils ont également étudié d'anciennes cartes faisant état de l'extension des glaciers. Bilan de l'étude : pour que les glaciers des Alpes puissent se stabiliser au stade actuel malgré une augmentation des températures de 1 degré Celsius, il faudrait que les précipitations hivernales augmentent de 300 à 400 mm par année.
Bibliographie : Vincent, C. et al. "Solving the paradox of the end of the Little Ice Age in the Alps" in Geophysical Research Letters, Vol. 32, n° 9, 2005

Précision apportée par Martin Funk, l'un des auteurs de l'étude (28.06.2005) :
"Dans le cadre de notre étude, nous avons découvert en particulier que, durant la période allant de 1830 à 1900, la diminution des précipitations hivernales a contribué de manière décisive au recul des glaciers. Mais cette constatation ne s'applique pas au 20ème siècle. Dans les faits, les précipitations hivernales moyennes dans l'ouest des Alpes sont en augmentation depuis 1900, ce qui devrait plutôt entraîner une avancée des glaciers. Le recul des glaciers observé au cours du 20ème siècle s'explique donc dans une large mesure par l'élévation des températures estivales."
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter