Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Bourse de transit alpin : efficace, réalisable sur le plan technique et économiquement supportable

La bourse de transit alpin pourrait être un instrument approprié pour intensifier le transfert sur le rail du trafic poids lourds à travers les Alpes.
Une étude réalisée par des experts sur mandat du Département fédéral suisse des transports, des communications et de l'énergie (DETEC), a confirmé la faisabilité technique et la compatibilité économique d'une telle bourse. Il appartient maintenant au Conseil fédéral de prendre la décision politique de réaliser une bourse de transit alpin, sous la forme qu'il jugera adaptée.
La bourse de transit alpin repose sur le principe d'un nombre limité de trajets automobiles lourds. Les licences émises pour ces trajets sont négociées à cette bourse sur Internet. On doit cette idée à l'Initiative des Alpes qui voit dans la bourse un instrument adapté pour réduire le trafic routier de marchandises à travers les Alpes. L'étude qui vient d'être réalisée confirme ce point de vue.
Les experts ont examiné deux systèmes et ils considèrent qu'ils sont tous les deux applicables. Dans le système de réservation pur ("slot management"), les transporteurs acquièrent des droits de transit pour une période définie. Ce système ne contribue pas à la réalisation de l'objectif en matière de transfert modal mais il empêche simplement la formation de bouchons de poids lourds. Le modèle cap-and-trade correspond à la bourse de transit alpin telle que proposée par l'Initiative des Alpes : un nombre limité de droits de transit est mis aux enchères puis négocié librement parmi les entreprises de transport. Ce système permet la mise en œuvre du transfert de la route au rail, conformément aux objectifs fixés. Les experts qui ont mené cette étude recommandent une introduction commune avec les pays alpins voisins - en particulier pour le système cap-and-trade - afin d'éviter un détournement du trafic.
Actuellement, la Suisse est encore loin d'atteindre son objectif de transfert, fixé à 650'000 trajets de poids lourds pour l'année 2009. En 2003, 1.29 million de camions ont utilisés les passages alpins suisses. Selon le DETEC, l'idée de la bourse de transit alpin est étudiée au niveau tant national qu'international.
Sources, infos et téléchargement de l'étude : www.verkehr-schweiz.ch/dokumentation (fr), www.initiative-des-alpes.ch/f/Actualite.asp (fr)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter