Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Moins de glaciers, plus de tremblements de terre ?

Gletscherströme

La plupart des glaciers alpins perdent du terrain. © Gesellschaft für ökologische Forschung München

Selon une étude récente des Universités de Münster/D et de Berne/CH, l'extension et le retrait des glaciers et des lacs peuvent déclencher des tremblements de terre.
Les chercheurs qui ont abouti à cette conclusion ont étudié les modifications subies par des glaciers pendant la dernière époque glaciaire et les ont mises en relation avec des données paléosismologiques. Ils ont observé que les charges et les décharges subies par la croûte terrestre entraînent des variations de tension considérables qui peuvent favoriser ou retarder la survenue de tremblements de terre.
L'étude montre également que l'augmentation de l'activité sismique n'intervient que 1000 ans après que la croûte terrestre a été déchargée d'un poids et qu'elle peut s'étendre sur 10'000 ans environ. On peut mettre cette conclusion en rapport avec la "faille de Wasatch" aux Etats-Unis. Pendant l'apogée de la dernière grande époque glaciaire, il y a 20'000 ans, la croûte terrestre y était recouverte d'immenses lacs salés et de glaciers. Selon cette étude, l'assèchement des lacs et le recul des glaciers peuvent expliquer l'augmentation de l'activité sismique dans la région.
Source et infos : www.geo.unibe.ch/medien/erdbebenhaeufigkeit (de); Bibliographie : Hetzel, R., Hampel, A. (2005): Slip rate variations on normal faults during glacial-interglacial changes in surface loads in: Nature 435, pages 81-84.
Mots-clés associés : , , ,
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter