Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les 80 ans de Wolfgang E. Burhenne

Wolfgang E. Burhenne est une personnalité connue au sein des organes de la Convention alpine. Mais peu de gens savent qu'il est l'un des esprits visionnaires fondateurs de la CIPRA il y a 52 ans. Peu de personnes connaissent aussi ses immenses mérites sur le plan international. Sa modestie lui interdit d'en faire étalage.
Après les privations des guerres mondiales, la population européenne avait besoin de rattraper le temps perdu dans le domaine matériel. "L'environnement risquait alors d'être complètement écrasé", se souvient Wolfgang Burhenne. Pour lui qui avait passé 37 mois dans des camps de concentration nazis "pour soutien aux prisonniers de camps et fourniture d'armes à des organisations clandestines", la menace qui pesait sur les Alpes était une raison suffisante pour réfléchir à l'avenir de cet espace vital. En 1952, il devint non seulement membre de la CIPRA mais aussi son premier secrétaire général. Jusqu'à maintenant, Burhenne est resté fidèle aux Alpes, par exemple en représentant la World Conservation Union (IUCN) dans les organes de la Convention alpine où il est apprécié comme un fin connaisseur du droit international de l'environnement.
Mais son engagement va bien au-delà des Alpes. "La liste de ses activités nationales et internationales remplit des pages et des pages et suffirait au curriculum vitae de plusieurs personnes", a récemment écrit le magazine allemand "Wild und Hund". "Et son agenda suffirait pour plusieurs vies", pourrait-on ajouter. En 1963, il a participé à la fondation du WWF-Allemagne. Mais Wolfgang Burhenne a aussi élaboré la Convention africaine en collaboration avec l'ensemble des Etats africains. En 1983, il a développé le premier droit de l'environnement de l'Islam, avec des juristes islamiques. Pas étonnant donc qu'il ait été tant de fois nommé membre d'honneur - il est le seul membre d'honneur de la CIPRA encore en vie - et qu'il ait reçu deux titres de docteur honoris causa. Il s'est également vu remettre la Grande Croix du mérite de la République fédérale d'Allemagne tout comme le Prix international pour l'environnement des Nations Unies, doté de 200'000 dollars, pour ne citer que deux exemples. Le Prix du droit de l'environnement de l'IUCN s'appelle d'ailleurs "W.E. Burhenne Award".
Wolfgang E. Burhenne a eu 80 ans cette année. La CIPRA lui souhaite une excellente continuation et se réjouit de le voir s'engager encore de nombreuses années en faveur de la Convention alpine.
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter