Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

La France et la Suisse prennent des mesures contre le loup

En France et en Suisse, les autorités ont adopté de nouvelles réglementations relatives au loup en vue de désamorcer le conflit entre les éleveurs d'ovins et le prédateur. Si environ 700 loups vivent en l'Italie, ils ne sont que 39 en France et causent plus souvent des dégâts aux troupeaux.
Le 19 juillet le Ministre français de l'environnement, Serge Lepeltier, a donc donné l'autorisation d'abattre quatre loups au maximum jusqu'à la fin de l'année. A son avis, la protection des loups n'est possible que si ceux-ci ne menacent pas l'existence des troupeaux de moutons dans les montagnes. Cependant, une étude publiée par le Centre national d'études vétérinaires et animales (CINEVA) démontre que les loups ont tué environ 3000 moutons entre 1993 et 1998, alors que des chiens errants en ont abattu 500 000.
En Suisse, l'OFEFP (Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage) a également édicté de nouvelles réglementations pour la cohabitation avec le loup. Les cantons se verront attribuer des compétences supplémentaires et pourront désormais décider eux-mêmes du nombre d'autorisations d'abattre des loups. Comme par le passé, l'accent des mesures sera mis sur la prévention des dégâts aux troupeaux et sur le soutien aux éleveurs. Depuis l'année dernière, l'OFEFP finance un bureau de coordination national pour la protection des troupeaux, le Service romand de vulgarisation agricole à Lausanne, qui permet par exemple d'améliorer la protection des troupeaux par la présence d'un berger avec un chien ou la mise en place d'enclos.
Sources : www1.environnement.gouv.fr/article.php3?id (fr), www.umwelt-schweiz.ch/buwal/fr/medien/presse (de/fr/en) 23.07.2004, www.assemblee-nat.fr/rap-info/i1875.asp (fr), www.dradio.de/dlf/sendungen/umwelt/287231/ (de)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter