Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Opposition au développement du téléphérique du Mont Blanc

Il est question d'agrandir le téléphérique qui mène de Courmayeur/I à la Pointe Helbronner dans le massif du Mont-Blanc. Des organisations écologistes d'Italie, de France et de Suisse ont manifesté leur opposition à ce projet. Le téléphérique actuel pourra être exploité jusqu'en 2007 au plus tard et il devra alors être remplacé par une installation plus moderne et plus performante. La région de la vallée d'Aoste a déjà approuvé l'avant-projet. Cette région, la commune de Courmayeur et la société d'exploitation prévoient de signer un accord concernant la nouvelle construction en juillet.
Le nouveau téléphérique aura une capacité de transport trois fois plus importante et il sera équipé d'une nouvelle cabine panoramique à partir de la station intermédiaire. La construction de commerces, de bars, de restaurants, d'un solarium et d'un espace multimédias est également prévue à la station intermédiaire. La station inférieure devra être déplacée et dotée d'un plus grand parking. Pro Mont-Blanc - une organisation regroupant plus de 30 associations en faveur de la protection de la région du Mont-Blanc - a exprimé ses réserves concernant ces projets d'extension dans un dossier où elle propose également des alternatives. En octobre 2003, la représentation italienne de la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) avait déjà demandé, dans une lettre adressée au président de la région de la vallée d'Aoste, que l'on renonce à au développement du téléphérique. Un développement ne serait pas compatible avec l'objectif d'une protection transfrontalière de la région du Mont-Blanc. En outre, il s'agit aussi de tenir compte de la Convention alpine et de son protocole Tourisme.
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter