Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Effet protecteur des forêts après une attaque de bostryches

La fonction protectrice d'une forêt de montagne se maintient même après une attaque de bostryches.

Plus de 10 ans après, les peuplements de bois mort offrent encore une protection contre les avalanches et les chutes de pierres. Telle est l'une des conclusions d'une thèse de doctorat portant sur l'effet protecteur des peuplements de bois mort en forêt de montagne et sur le rajeunissement naturel, réalisée à l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage FNP par Andrea Kupferschmid.
Après l'ouragan Viviane de 1990, le bostryche s'est abattu sur un grand nombre de forêts affaiblies. Les arbres morts d'une forêt protectrice du Gandberg dans le canton de Glaris/CH ont été laissés en forêt, sur pied et à terre, dans l'idée que cette forêt constituait un terrain de recherche idéal. La question est de savoir si le bois mort offre une protection suffisante jusqu'à ce que les plantules aient assez poussé et puissent assumer cette fonction. Comme l'effet protecteur des arbres morts se maintient pendant une trentaine d'années, le rajeunissement devrait arriver à s'imposer durant cette période face au reste de la végétation.
Source : NZZ 12.05.2004 www.nzz.ch/2004/05/12/ft/page-article9GRAL (de)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter