Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Italie : la région du Piémont reprend l'administration d'installations olympiques abandonnées

Enzo Ghigo, le président de la région italienne du Piémont l'admet officiellement : après les Jeux olympiques de Turin en 2006, les tremplins de saut et la piste de bob n'attireront pas suffisamment de monde pour assurer les frais de maintenance.
La région a donc proposé de constituer une société publique pour l'administration de ces installations après les Jeux olympiques. Selon Ghigo, cette société pourrait aussi gérer l'ensemble des installations de remontées mécaniques des lieux où se dérouleront les Jeux.
Depuis les premiers débats sur la candidature aux Jeux olympiques de Turin, les associations écologistes ont craint que plusieurs des installations sportives ne soient abandonnées à la fin des Jeux et ne deviennent d'indésirables et de coûteux "rebuts" dans le paysage. Bien que l'on ait eu des doutes concernant la construction d'installations comme la piste de bob et les tremplins de saut, on n'a jamais envisagé d'utiliser pour les Jeux olympiques les installations déjà existantes en France voisine.
Entre-temps, l'organisation agricole Coldiretti dénonce des dédommagements insuffisants pour les expropriations de terrain dues aux Jeux olympiques et des retards dans les paiements par l'Agence olympique. En outre, selon les représentants de l'agriculture, les dommages environnementaux et les dégâts causés par les chantiers ne seraient pas pris en compte.
Source : La Stampa 31.04.2004
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter