Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La Convention alpine cherche un secrétaire général

Fin février, le comité permanent de la Conférence alpine, c'est-à-dire les fonctionnaires responsables de la Convention alpine pour toutes les parties contractantes, a siégé à Innsbruck pour la 27ème fois. L'avenir du protocole "Eau" est incertain.
Le secrétariat permanent à Innsbruck/A et l'antenne de Bolzano/I sont maintenant pratiquement au complet. A Bolzano, il s'agit de garantir le plus rapidement possible le fonctionnement du Système d'observation et d'information sur les Alpes (SOIA). Ce système contribuera à faire percevoir l'Arc alpin comme une entité, au moyen de données traitées et présentées de manière conviviale, et à faire connaître la Convention alpine à un plus large public. La parution annuelle d'un rapport sur la situation actuelle des Alpes est également prévue dans ce but.
Un protocole sur le thème de l'"Eau", tel que le prévoit la Convention alpine et que le demande la Commission internationale pour la protection des Alpes (CIPRA) depuis des années, se fait toujours attendre. Le comité permanent a décidé de reprendre ce thème dans un plan sur plusieurs années.
Les candidates et candidats à la succession du secrétaire général ad intérim, Noël Lebel, peuvent adresser leur dossier de candidature au secrétariat permanent. Des renseignements complémentaires seront publiés prochainement sur le site www.conventionalpine.org (de/fr/it/sl).
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter