Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Bavière/D : la réforme forestière contrevient à la Convention alpine

Selon la réforme forestière prévue par le gouvernement bavarois, les forêts publiques devront à l'avenir être gérées par des Sarl.
CIPRA-Allemagne (représentation allemande de la Commission Internationale pour la Protection des Alpes) craint que l'Etat ne renonce progressivement à sa responsabilité à l'égard de ce qui constitue malgré tout le 10% de la surface du pays. Des prestations comme des conseils gratuits aux quelque 700'000 propriétaires de forêts privées et la propriété de forêts par les communes disparaîtraient complètement. Selon l'art. 14 du protocole " Forêts de montagne " de la Convention alpine, il incombe à l'Etat de conseiller et de former les propriétaires de forêts dans l'espace alpin bavarois. Comme le budget public ne prévoit plus de subventions, la gestion des forêts devra s'autofinancer. Des investissements importants pour l'avenir, dans la sylviculture proche de la nature ou dans l'assainissement des forêts de protection, ne peuvent être financés par la seule vente du bois et pourraient donc être abandonnés faute d'argent.
Compte tenu du changement climatique, les experts estiment que la sylviculture va devenir toujours plus exigeante, en particulier en montagne, et que c'est en adaptant les structures existantes du Service des forêts qu'il sera possible d'assumer au mieux ce travail.
Source : www.cipra.de (de), infos : www.forst.bayern.de/docs/stafo-reform.html (de)
Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter