Outils personnels

  Filtres de recherche  

Participation

 © Frank Schultze/Zeitenspiegel

© Frank Schultze/Zeitenspiegel

Pourquoi une démarche participative ?

Une démarche participative prend tout son sens lorsque les personnes concernées ont des besoins et des points de vue divergents et lorsqu’il y a une certaine marge de négociation. Des personnes ou organisations peuvent alors être intégrées dans un processus leur permettant de se faire un avis et de contribuer à une décision. A travers l’échange avec d’autres, les participants changent souvent d’avis, les fronts se détendent et de nouvelles solutions émergent.

Les processus participatifs exigent des objectifs et un calendrier clairs, des ressources suffisantes, un climat de confiance et de transparence, l‘accès à l’information et la capacité à mener de bonnes discussions et à s’écouter réciproquement. Pour le succès de l’opération, il est important que les règles du jeu soient claires pour tous et que le résultat ne soit pas connu d’avance.

Comment aborder les conflits?

Les conflits émergent lorsqu’il existe des besoins divergents et que ceux-ci ne sont pas suffisamment pris en compte. Cela peut arriver dans chaque procédure d’aménagement. Les démarches participatives facilitent des décisions équilibrées et sans ignorer les conflits. Elles contribuent à une meilleure connaissance réciproque et à un respect mutuel des besoins de chacun ; elles permettent ainsi d’aboutir à une solution acceptable par tous.

Il existe différents modèles de prise de décision. Le système de décision à la majorité est très apprécié, avec l’inconvénient que ceux qui se trouvent dans la minorité ne soutiendront sans doute pas la décision adoptée. Le modèle de la sociocratie contrecarre cet effet, en visant un consensus minimum : les participants peuvent faire part d’oppositions massives, si elles sont argumentées. La méthode du consensus systémique est similaire : on se rapproche progressivement d’une solution, en optant pour le chemin de la moindre résistance au sein du groupe.

Lorsqu’un conflit émerge, la médiation peut aider. Les parties en conflit cherchent ensemble une solution, dans le cadre d’une démarche structurée et avec un médiateur externe. Pour réussir, ce genre de démarche a besoin de suffisamment de temps. Trouver un consensus peut prendre quelques jours, quelques semaines voire plusieurs mois.

> Informations complémentaires