Outils personnels

  Filtres de recherche  

Mobilité

 © asperndieseestadtwien

© asperndieseestadtwien

Pourquoi toujours plus de circulation ?

Les gens se déplacent, non pas plus souvent, mais de plus en plus longtemps, plus loin et plus vite. Et ils optent de plus en plus souvent pour la voiture. En raison de la situation géographique et économique dans les Alpes, la part des trajets effectués en voiture personnelle est plus grande qu’ailleurs.  

La spécialisation et le cloisonnement de l’économie déplacent certains emplois de la campagne vers les villes et génèrent ainsi une augmentation des flux pendulaires. Dans les régions peu peuplées des Alpes, les ménages dépensent environ un tiers de plus pour les transports que ceux des zones densément habitées. La pression migratoire augmente. Et il n’a pas encore été prouvé que les infrastructures routières améliorent le développement économique dans les Alpes.

Au cours des dernières décennies, on a massivement construit et agrandi des routes un peu partout dans les Alpes. Cela a contribué à une augmentation des déplacements en véhicules motorisés individuels, supérieure à la moyenne par rapport aux transports en commun. L’aménagement du territoire est une approche clef pour réguler le comportement en matière de mobilité : si le parcours pour aller au commerce alimentaire est attractif et court, de nombreuses personnes iront volontiers à pied ou à vélo.

> Informations complémentaires