Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communiqués

Protéger le climat en jouant

Une centaine de foyers alpins ont participé au jeu climatique « 100max – le jeu alpin pour protéger le climat ». Pendant deux semaines, en mars puis en juin, ils ont calculé leurs émissions quotidiennes de CO2. Les résultats sont clairs : il est possible d’économiser des points – et donc du CO2 – avec des moyens simples et efficaces.

Pour maintenir l’équilibre climatique de la planète, nous ne devons pas émettre plus de 6,8 kilogrammes de CO2 par jour et par personne – convertis en 100 points pour les besoins du jeu. Dans le cadre du projet « 100max » de la CIPRA, des foyers de tous les pays alpins ont voulu savoir s’ils pouvaient vivre bien avec moins de 100 points par jour. Pendant la première semaine de test en mars, ils ont noté toutes leurs consommations quotidiennes, les vêtements qu’ils portaient ou les moyens de transport utilisés. Pour la deuxième semaine en juin, le challenge était de consommer moins.

Une vie respectueuse du climat est possible

Les résultats montrent qu’il est possible de respecter le climat dans les Alpes en vivant bien : les participants ont réussi en moyenne à réduire de 30 % leur consommation de points entre la première et la deuxième semaine du jeu.

Le témoignage d’une participante : « Après la première semaine, nous pensions avoir déjà atteint un très bon score dans tous les domaines. Mais en pointant du doigt nos comportements, le jeu nous a permis de trouver de nouveaux potentiels d’amélioration. » 

Les deux principaux leviers d’économies pour les foyers participants sont le chauffage – qui a bien sûr un impact faible en juin – et la mobilité. Pendant la deuxième semaine du jeu, de nombreux foyers ont fait le choix délibéré de laisser leur voiture au garage pour se déplacer à vélo, à pied ou en transports publics. Cela leur a permis de réduire leurs émissions de plus de 30 % en moyenne. La consommation de CO2 a aussi nettement reculé dans le volet alimentation : 20 % en moins. La clé du succès : consommer moins de viande, privilégier les produits locaux et de saison, dans l’idéal issus de l’agriculture biologique. Certains participants qui avaient un hamburger (43 points) à leur menu pendant la première semaine ont redécouvert en juin les saveurs d’une poêlée de légumes accompagnée de pâtes – pour seulement 5 points.

Opter pour des moyens de transport durables pour les trajets quotidiens et se nourrir de façon raisonnée est donc bon pour le climat, mais aussi pour notre santé.

Le domaine où les participants ont encore le plus de mal à changer leurs comportements est celui de la consommation. L’idéal serait ici d’utiliser le plus longtemps possible les objets que nous possédons : vêtements, smartphones..., en les faisant réparer si nécessaire.

Partager ses expériences

Dans les mois à venir, les communes et foyers participants continueront de partager leurs expériences avec leurs amis et leur entourage. À la fin du projet, les délégations des communes participantes se retrouveront en octobre 2016 à la Semaine Alpine à Grassau en Allemagne. La conférence des ministres de l’Environnement des sept pays alpins organisée à cette occasion fixera les grands axes de coopération à moyen terme entre l’Italie, l’Autriche, l’Allemagne, la France, la Slovénie, le Liechtenstein et la Suisse en matière de développement durable. Les expériences de 100max seront présentées aux décideurs durant la Semaine Alpine.

Rendez-vous sur le site www.100max.org pour constater comment les différents foyers ont vécu ces deux semaines et où ils ont économisé des points. Et n’oublions pas que les gestes les plus simples sont aussi ceux qui consomment le moins : lire un livre, embrasser quelqu’un, admirer le coucher du soleil... – 0 point !

Pour plus d’informations : www.100max.org

Pour toute question, s’adresser à :

Jakob Dietachmair, Gestion du projet, CIPRA Internationale

T: +423 23 753 06, E: jakob.dietachmair@cipra.org

Im Bretscha 22, 9494 Schaan, Liechtenstein



100max – Le jeu alpin pour protéger le climat

est un projet lancé par la Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) en coopération avec www.eingutertag.org, et financé par le ministère allemand de l’Environnement. Dans chaque pays alpin, une commune partenaire participe au jeu avec une dizaine de foyers. Il s’agit des villes d’Idrija (Slovénie), Annecy (France), Merano (Italie) et Sonthofen/Bad Hindelang (Allemagne), ainsi que des communes et intercommunalités de Schaan (Liechtenstein), Kummenbergregion (Autriche) et Entlebuch (Suisse). www.100max.org

Mots-clés associés :
Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.