Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communiqués

Des millions de pas pour les Alpes

Grâce à son expérience de réseau dépassant les frontières linguistiques, culturelles, géographiques et politiques, la CIPRA a déjà obtenu quelques succès. Dans son tout dernier rapport annuel, elle a choisi pour figures centrales des personnes qui militent depuis sa création en 1952 pour la protection et le développement soutenable des Alpes. La direction de CIPRA International est désormais assumée par Claire Simon.

Dans son rapport annuel 2012, la CIPRA a choisi pour figures centrales des personnes motivées avec lesquelles elle milite pour un développement soutenable dans les Alpes. © Heinz Heiss / Zeitenspiegel

Né en 1924, Wolfgang Burhenne a grandi à Garmisch en Allemagne. Avant la guerre, il allait à Innsbruck faire ses courses. Ou en Suisse faire de l’escalade. Ensuite, tout a changé. Les frontières sont réapparues dans les montagnes et dans les têtes. C’est à ce moment-là qu’est née la Commission internationale pour la Protection des Alpes CIPRA. Depuis, les représentants de la CIPRA comme Wolfgang Burhenne ont fait bien du chemin, y compris sur le plan géographique en 2012 lors de la randonnée d’anniversaire Alpine Power. Le tout dernier rapport annuel  « Des millions de pas pour les Alpes » raconte ces gens qui militent de manière exemplaire pour un développement soutenable.

Des jeunes comme Luzia Felder ou Moritz Schwarz se mesurent aux doyens tels que Wolfgang Burhenne. Avec d’autres, ils sont intervenus lors de la SemaineAlpine à Valposchiavo/CH en septembre 2012 au moyen de films, de sketchs de théâtre et d’action politique pour obtenir voix au chapitre – et ils ont été quelque peu entendus, même par certains ministres de l’environnement qui participaient au même moment à la Conférence alpine. La CIPRA va continuer à intensifier sa collaboration avec la nouvelle génération. A force de ténacité, elle a obtenu que les ministres de l’environnement mettent la réduction de la consommation énergétique et l’efficience énergétique au menu de la toute nouvelle plateforme Energie de la Convention alpine. 

Les spectateurs deviennent acteurs

La randonnée transalpine Alpine Power a permis de poser plusieurs jalons. A cheval sur plusieurs frontières géographiques et culturelles, elle a mis en lien des personnes d’un bout à l’autre des Alpes depuis la frontière austro-slovène à Paulitschsattel jusqu’à Abriès en France. Ceux qui étaient restés chez eux ont suivi les péripéties de la randonnée sur Facebook. 

Regarder par-dessus les frontières et apprendre les uns par les autres – c’est la recette qui a permis à la CIPRA de fêter aussi quelques succès en 2012. La petite commune française de Saint-Jean-d’Arvey a inauguré son centre communal, construit en bois local et économe en énergie – copié sur le modèle voralbergeois à la suite d’une excursion de la CIPRA. Un court-métrage encourage les élus locaux de part et d’autre des frontières à mettre en œuvre des mesures ciblées sur la connectivité des habitats naturels des plantes et des animaux. Dans ce même rapport, un traducteur-interprète qui travaille pour la CIPRA depuis de nombreuses années, raconte comment il s’est laissé lui-même contaminer au fil des années par les idées de la CIPRA, dont il est aujourd’hui le meilleur ambassadeur.

Changement au niveau de la direction

Début avril 2013, Claire Simon a pris la direction de CIPRA International. Compagne de route depuis de longues années, elle connaît à fond les Alpes, l’organisation et ses valeurs. Ses études à Annecy ont été imprégnées de thèmes alpins. Après un Master 2 en aménagement intégré des territoires, elle a dirigé CIPRA France pendant deux ans. Dotée de la double nationalité franco-allemande, elle est devenue directrice adjointe de CIPRA International en 2006, où elle a influencé de manière déterminante l’orientation stratégique et l’organisation de l’équipe. Agée de 35 ans, Claire Simon succède à Bruno Stephan Walder qui a quitté la CIPRA fin mars 2013.
 
Le rapport annuel de la CIPRA est téléchargeable sur www.cipra.org/rapports-annuel.

Pour toute question, s’adresser à :
Claire Simon, Directrice CIPRA International
+423 237 53 53, eMail

Barbara Wülser, Responsable Communication CIPRA International
+423 237 53 11, eMail

Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.