Outils personnels

  Filtres de recherche  

Communiqués

Constructions modernes : pour le plaisir de l'esprit et des sens

La CIPRA a acquis une longue expérience en matière de constructions et de rénovations énergétiquement performantes. Elle dispose également d’une longue expérience dans la mise en réseau des personnes et dans la diffusion des informations. Rien de plus naturel, donc, qu’elle s’attache à transmettre les connaissances sur les constructions modernes, dans les Alpes et au-delà. Le Rapport annuel 2010 de la CIPRA « Construire pour l’avenir » présente ces activités.

Les idées se répandent de la même manière que les virus. Elles contaminent une personne, qui a son tour en contamine d’autres, et si elles sont bonnes et fortes, elles peuvent déclencher une épidémie. La construction performante sur le plan énergétique est l’un de ces « virus-idées ». En 2010, elle s’est propagée au-delà des Alpes, comme le montre le Rapport annuel de la CIPRA « Construire pour l’avenir ». 

À la base de cette « contamination », il y a la Commission internationale pour la Protection des Alpes qui, depuis bientôt 60 ans, s’engage en faveur du développement durable dans les Alpes et se mobilise sur tous les thèmes alpins. Cette organisation non gouvernementale basée à Schaan (Liechtenstein), qui possède des représentations nationales dans tous les pays alpins, dispose en particulier d’une longue expérience dans le domaine des constructions énergétique-ment performantes. Diffuser ces connaissances dans les Alpes et au-delà est l’une des préoccu-pations majeures de la CIPRA, et l’une de ses principales compétences. Car aujourd’hui, près de la moitié de la consommation totale d’énergie en Europe est malheureusement liée à la construc-tion, à l’utilisation et à la fin de vie des bâtiments : les ménages privés consomment de ce fait, sans le savoir ou malgré eux, autant d’énergie que les transports.

Le virus se répand
En 2010, le virus a été transmis du Vorarlberg (Autriche) au département français de la Savoie à l’occasion d’une excursion organisée par la CIPRA en présence d’une trentaine de représentant-e-s communaux. Dans le Vorarlberg, qui est considéré comme le centre de l’innovation dans les constructions en bois, les responsables communaux ont pu constater qu’il est possible de réaliser des constructions énergétiquement performantes avec du bois local. Résultat : la commune fran-çaise de Saint-Martin de Belleville possède désormais une crèche conforme au label Minergie. Dans le même élan, les locaux de l’office de tourisme ont été remis aux normes les plus récentes sur le plan énergétique. Et ce n’est pas tout… la commune  souhaite désormais propager elle-même le virus : elle a invité 70 élus municipaux pour leur montrer comment économiser l’énergie dans la construction.
Un autre temps fort de l’année 2010 a été le lancement du « Prix du Liechtenstein pour la cons-truction et la rénovation durables dans les Alpes » à l’initiative de la CIPRA et de la Principauté du Liechtenstein. Espérons que, tels des phares, les bâtiments lauréats guideront de nombreux maîtres d’ouvrage et architectes dans leurs projets. L’article de couverture du Rapport annuel de la CIPRA explique ce qu’il en est.

Et l’ours ?
Le Rapport annuel montre que la CIPRA se mobilise aussi dans d’autres domaines, par exemple pour mettre en réseau les habitats des ours ou pour diffuser des connaissances scientifiques auprès du grand public. La CIPRA œuvre à la mise en réseau des habitats naturels et des hom-mes afin de préserver la diversité des Alpes. Elle informe sur les activités et les évènements qui se déroulent dans les Alpes afin de sensibiliser la population à ce milieu de vie particulier. Elle met le doigt sur ce qui ne va pas pour faire avancer les processus qui s’enlisent. Et surtout, elle propose toujours des solutions globales et orientées vers l’avenir, pour que la vie dans les Alpes soit respectueuse de la nature, rende les gens heureux, et qu’elle leur offre un moyen de subsis-tance pour l’avenir.

Le Rapport annuel peut être téléchargé à l’adresse suivante : www.cipra.org/rapports-annuel

Pour toute question, s’adresser à :
Andreas Götz, Directeur CIPRA International
Tél. 00423 237 53 53, E-mail

Barbara Wülser, Responsable Communication CIPRA International
Tel. 00423 237 53 11, E-mail 

Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.