Outils personnels

  Filtres de recherche  

Membres du conseil des jeunes

Cristina Dalla Torre, éditrice

Études : Économie de l’environnement et politique environnementale, Turin/I
Née en : 1991
Langues : italien (langue maternelle), français, anglais, allemand

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Cet engagement correspond parfaitement à mes intérêts : il me permet d’encourager d’autres jeunes à s’impliquer dans des activités concrètes, et de contribuer à une meilleure compréhension des problèmes environnementaux de la région alpine et des besoins des jeunes qui y vivent. Grâce au Conseil des jeunes de la CIPRA, nous pouvons rassembler des jeunes de sept pays alpins et partager avec eux nos expériences et nos idées sur les questions sociales et environnementales qui nous préoccupent.

Eva Šabec, trésorière

Études : Faculté de philosophie, institut de géographie, université de Ljubljana/Sl
Née en : 1990
Langues : slovène (langue maternelle), anglais, italien, croate

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Les trésors que l’on trouve dans les Alpes doivent être appréciés à leur juste valeur et protégés. C’est aussi notre objectif, l’objectif des jeunes.
Hobbys : randonnée, chant, voyages, cuisine

Andrea Müller, trésorière

Vit à Schüpfheim, Unesco Biosphäre Entlebuch
Études : Allemand et litérature anglaise (Université de Neuchâtel/CH)
Née en : 1990
Langues : allemand (langue maternelle), anglais, français

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
J'ai un grand intérêt personnel dans la nature et les Alpes. Je pense que la participation au Conseil des jeunes me permet d'avoir une influence sur le développement durable des Alpes, vers une relation saine entre la nature, les Alpes et leurs habitants. Je suis ici pour rencontrer des gens intéressants, partager des idées et développer ou soutenir des projets innovants pour un avenir durable.

Isabella Hilber, porte-parole

Études : Lycée ‘Akademisches Gymnasium’ d’Innsbruck/A
Née en : 1995
Langues : allemand (langue maternelle), anglais, français

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Après avoir réuni des expériences dans différents projets comme le Parlement des Jeunes de la Convention alpine (YPAC), je me suis rendue compte que la participation des jeunes était importante pour faire vivre une organisation, la renforcer et la remettre en question en l’examinant d’un œil critique sous différentes perspectives.

Sara Cattani, communication interne

Études : Économie de l’environnement, Turin/I
Née en : 1990
Langues : italien (langue maternelle), espagnol, anglais, allemand

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Il est très important de jouer un rôle actif auprès de la CIPRA, car pour comprendre complètement les besoins des habitants des Alpes, il faut aussi tenir compte du point de vue des jeunes.

Ana Seifert, membre

Études : Faculté de philosophie, Institut de géographie, Université de Ljubljana/SI
Née en : 1990
Langues : slovène (langue maternelle), anglais, français, croate

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Il est important pour les jeunes de participer à un processus de participation et de prise de décisions dans les institutions établies. Je pense que je le Conseil des jeunes de la CIPRA est une grande opportunité pour faire du développement durable un sujet clé dans les régions alpines.

Luzia Felder, communication interne

Études : Bachelor of Science in Physiotherapie
Née en : 1990
Langues : allemand (langue maternelle), anglais, français

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Je veux m’investir dans ma région et contribuer à faire avancer les thèmes qui me touchent. L’échange avec des jeunes d’autres pays de la CIPRA est enrichissant. Il est essentiel pour nous permettre de mettre en œuvre nos idées. Le CYC nous donne l’occasion de partager nos idées et nos expériences et nous propose des séances de coaching. Il peut m’aider à lancer des actions dans ma région en coopération avec des jeunes d’autres pays alpins.

Moritz Schwarz, membre

Études : The London School of Economics and Political Science
Née en : 1994
Langues : allemand (langue maternelle), anglais, français

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Parce que je suis convaincu que toute action politique à long terme doit s’appuyer sur la jeunesse. Le développement durable est indissociable de la participation des jeunes. Il faut impérativement donner une voix aux jeunes dans les Alpes.

Luca Tschiderer, membre

Études : Geographie, Universität Innsbruck
Née en : 1990
Langues : allemand (langue maternelle), anglais, un peu de français
Contact: , Skype: luca.tschiderer

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Les jeunes doivent être impliqués dans les processus de décision et dans les débats sur le développement durable. Il est essentiel de mettre en réseau tous les acteurs qui travaillent dans ce secteur. Je m’intéresse au développement de la région alpine, et j’aimerais connaître les problèmes des personnes confrontées à des structures politiques différentes.

Caroline Vuillet, membre

Études : Aménagement du Territoire, Ecologie Industrielle, Management Environnemental (France)
Née en : 1988
Langues :

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?

Comment réorganiser nos sociétés lorsque l’accès aux ressources fossiles deviendra limité ? Lorsque l’air, l’eau et les sols seront trop pollués ? Le seul avenir pour nous est le développement d’un système montagnard sobre et efficace et optimisant toute activité anthropique. La nouvelle génération est innovante et créatrice ; elle est motivée à apporter des énergies à la construction de ce système renouvelable, car son avenir en dépend. Je veux être de ceux qui accompagnent cette transition, et les activités de la CIPRA m'offrent cette possibilité.

Laurent Buscat, membre

Études : Il étude l’histoire à Marseille/F
Née en : 1994

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?

Je suis actif au sein du projet YAD (Youth Alpine Dialogue) de la CIPRA, par lequel j’ai beaucoup appris sur les Alpes. J’ai plaisir à travailler pour les Alpes ensemble avec la CIPRA et j’en suis fier.
C’est la raison pour laquelle je souhaite m’engager comme membre du Conseil des jeunes de la CIPRA, une fois le projet terminé.

Kristina Glojek, membre

Études: Institut de géographie
Née en : 1991 
Lieu de naissance: Velenje, Slovenie 

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Les jeunes doivent être impliqués dans les processus de décision : ils peuvent participer au développement durable dans les Alpes et apporter des idées neuves. Dans le cadre du Conseil de Jeunes, mon objectif est de contribuer à diffuser des stratégies soutenables, en particulier auprès des jeunes, et de faire profiter mon pays de mes connaissances au niveau local. Je me réjouis aussi d’ores et déjà des échanges avec mes collègues d’autres pays. 

Nina Plevnik, membre

Études : Institute de géographie, Université de Ljubljana/Sl
Née en : 1993
Lieu de naissance: Maribor, Slovenie 

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Je suis convaincue de pouvoir m’impliquer activement dans les travaux du Conseil de Jeunes. Le Conseil travaille par exemple chaque année sur un thème défini : c’est très positif car cela nous encourage à développer des idées neuves et des approches variées, et à compléter ainsi nos connaissances. Les jeunes doivent pouvoir participer aux décisions qui concernent leur futur et le monde dans lequel ils vivent aujourd’hui et vivront à l’avenir. 

Virgil Decourteille

Né en: 1992
En: France
Études: Gestion et protection de l'environnement

Pourquoi as-tu décidé de participer au Conseil des jeunes de la CIPRA ?
Les jeunes sont vraiment important dans les changements, c'est un des meilleures période dans une vie pour apprendre les pratiques du développement durable et les mettre en oeuvre. Demain, nous devront vivre dans le monde que nos parents nous auront laissés, si nous voulons vivre dans de bonnes conditions nous devons dès aujourd'hui prendre part aux différents actions et habitudes pour que tout ce passe pour le mieux. Le CYC est un moyen d'être engagé dans les décisions et dans la sensibilisation, c'est une manière de représenté les jeunes et essayés que d'autres soit acteurs à leurs tour.

Mots-clés associés : ,