Outils personnels

  Filtres de recherche  

Le nom fait le renom – un nom qui a évolué

La CIPRA a souvent changé de nom au fil des décennies. L’abréviation CIPRA, qui était déjà usitée en 1953, vient des initiales de la dénomination française «Commission Internationale pour la Protection des Régions Alpines». Durant l’année de fondation, la dénomination allemande était encore «Internationale Alpenschutzkommission» puis on convint par la suite d’enlever le mot «protection « (Schutz).

Au milieu des années 70, on supprima aussi le mot «protection » de l’expression française et on aligna l’appellation allemande sur la française, en ajoutant entre parenthèses «Internationale Kommission für Alpine Bereiche». En 1979, on décida cependant de réintégrer le mot «Schutz» dans le nom. En allemand, on obtint ainsi une double dénomination «Internationale Kommission für den Schutz Alpiner Bereiche – Internationale Alpenschutzkommission», tandis que la dénomination française correspondait à celle de 1953.

En 1981, le premier logo de la CIPRA fut créé. L’année 1984 constitue un autre moment important dans l’histoire de l’appellation de la CIPRA. On débattit cette année-là de l’image de la CIPRA auprès du public. On créa ensuite un nouveau logo, inchangé jusqu’à aujourd’hui, et l’appellation allemande fut simplifiée : depuis lors, la CIPRA s’appelle «Internationale Alpenschutzkommission».

En 1990, l’italien devint la troisième langue officielle et l’expression «régions alpines» fut remplacée par celle d’»Alpes» dans la dénomination italienne : Commissione Internazionale per la Protezione delle Alpi. En effet, cette expression un peu vague avait souvent prêté à confusion auparavant. L’appellation française fut ensuite adaptée et la dénomination slovène – Mednarodna komisija za varstvo Alp –, qui arriva en 1992, suivit le mouvement.