Outils personnels

  Filtres de recherche  

Worthwild

© Inès Hubert

Gestion des espaces inexploités dans les Alpes

Les espaces inexploités, qui abritent une nature peu influencée par l’Homme, offrent à la société européenne de nombreux services écologiques tels que la garantie d’une diversité biologique et la régulation climatique.

Cette nature vierge est soumise à une pression d’utilisation croissante dans certaines régions et, du fait de l‘exploitation accrue du paysage, seuls peu de ces espaces persistent dans de nombreux territoires. À l’inverse, dans d’autres régions, la pression sur ceux-ci diminue avec la migration de la population vers les villes. Dans les deux cas, des méthodes et outils de communication s’imposent.

Le projet s’appuie sur les expériences issues d‘approches semblables dans différentes régions alpines pour recenser, rendre visibles et valoriser les espaces inexploités. Une plateforme sera créée pour les groupes concernés comme les autorités, les scientifiques et les ONG dans les Alpes qui se consacrent au recensement et à la préservation  des espaces inexploités, afin qu’ils puissent approfondir et compléter leurs connaissances et expériences pratiques.

WorthWild offre une nouvelle approche dans laquelle il est admis que la protection de la nature traditionnelle, conservatrice est indispensable pour sauvegarder la nature et le paysage alpins. Dans le même temps, le projet soulève que les Alpes manquent de surfaces où on accepte la « nature » comme élément dynamique, se développant de façon indépendante. L’objectif de protection de ces zones n’est pas de maintenir des espèces ou des types d’habitats particuliers, mais de permettre le développement de phénomènes naturels les moins influencés possibles.

Dans le cadre de la Convention alpine, quelques activités en lien avec la connectivité écologique ont été mises en œuvre au cours de ces dernières années. Les espaces inexploités jouent un rôle important dans ce sens, ce pourquoi une approche coordonnée à l’échelle des Alpes représenterait une progression notable et une plus-value pour l’application de la Convention alpine.

À travers les trois éléments de mise en œuvre suivants, Worthwild pose les fondements d’un projet alpin sur le long terme :

Etape 1: Etat des lieux sur les espaces inexploités dans les Alpes

Etape 2: Communication pour la valorisation et la préservation des espaces inexploités

Etape 3: De l’idée à son application : comment ancrer de tels espaces dans le temps?


L'étude de faisabilité pour WorthWild a été financée par le Bundesamt für Naturschutz (BfN) avec les fonds du Bundesministeriums für Umwelt, Naturschutz, Bau und Reaktorsicherheit (BMUB), Allemagne ainsi que par la Fondation Paul Schiller, Suisse.

Mots-clés associés :

Sur la piste du changement