Outils personnels

  Filtres de recherche  

Bonnes pratiques

13/08/2013

L'art de la construction bois en Vorarlberg / Ouvrage d'art en bois " Vorarlberger holzbaz-kunst"

L'art de la construction bois en Vorarlberg / Ouvrage d'art en bois " Vorarlberger holzbaz-kunst"

" Le bois est le matériau de construction du 3ème millénaire. La plus haute qualité architecturale et sa mise en œuvre sont dans la tradition de la filière de construction bois en Vorarlberg ; mais c'est aussi la clé du succès de l'avenir ! " (Vorarlberger Holzbau-Kunst) L'association " l'art de la construction bois en Vorarlberg " (" Vorarlberger Holzbau-Kunst ") - anciennement " Communauté pour la qualité de la construction bois en Vorarlberg " - est une filière régionale construite sur un schéma classique, qui va du propriétaire forestier au charpentier et au menuisier. Des propriétaires de scieries du Vorarlberg, des fournisseurs industriels et artisanaux ainsi qu'un groupe d'architectes, d'aménageurs et d'experts forestiers et du travail du bois constituent le groupe central du projet. La coopérative, créée en 1997 et restructurée à plusieurs reprises, puise autant que possible sa matière première dans les boisements exploités de manière durable dans la région. L'utilisation du sapin blanc joue un rôle important. Elle fait appel au savoir-faire des professionnels du bois en Vorarlberg et contribue en même temps à l'enrichissement de ce savoir-faire. Davantage de constructions bois ambitieuses, grâce à un marketing commun, à la formation continue et au lobbying : telle est l'idée directrice de la Vorarlberger Holzbau-Kunst qui ne compte pas moins que 98 membres. Il s'agit également de convaincre les maîtres d'ouvrage privés et communaux d'utiliser du bois de la région qui garantit lui aussi un standard élevé, plutôt que du bois scandinave ou exotique.

En savoir plus…

26/04/2012

Journées de la musique de Bad Aussee

Journées de la musique de Bad Aussee

Les " Journées de la musique " de Bad Aussee sont un séminaire de musique populaire de quatre jours, destiné essentiellement aux instruments à cordes. Le programme se consacre chaque année à la musique populaire de la région de Bad Aussee (répertoire important, mais peu de genres) et à la musique d'une autre région des Alpes. Les musiciens de cette autre région enseignent eux aussi et proposent un atelier. Ils prennent également part au concert public, qui constitue le point d'orgue de ces Journées de la musique.

En savoir plus…

29/11/2011

Bolzano, source d'énergie

Les structures locales telles que les régions, les provinces et les communes jouent un rôle central en matière de réduction des émissions de CO2. Les décisions ayant un impact dans le domaine de l'énergie sont prises essentiellement au niveau local : infrastructures pour la mobilité locale, standard énergétique des bâtiments, choix des matières premières pour le chauffage des bâtiments et réalisation de centrales électriques décentralisées utilisant des énergies renouvelables. La commune de Bolzano a reconnu très tôt cette nécessité et axé son action sur des points spécifiques dans les domaines de la mobilité, des bâtiments et des infrastructures. A l'automne 2008, plusieurs rencontres ont eu lieu entre les représentants de l'EURAC et de la municipalité de Bolzano afin de discuter d'un concept global sur les émissions de CO2 de la ville et d'évaluer les possibilités de réduction radicale de ces émissions. Les questions suivantes ont notamment été posées : o Combien d'émissions de CO2 sont-elles dues aux activités réalisées dans la ville de Bolzano, et quelles sont les principales sources d'émissions ? o Est-il possible de réduire ces émissions ? Quelles sont les interventions nécessaires et quels sont les champs d'action ?? o Est-il possible d'atteindre à moyen terme à Bolzano les limites d'émissions de CO2 recommandées par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) ? Une étude détaillée a été réalisée en 2009 afin de répondre à ces questions.

En savoir plus…

15/01/2011

Construction de 4 logements passifs labellisés "PassivHaus" à Auzet: Recherche de financement des honoraires du bureau "de conduite d'opérations" assurant le montage administratif du projet

Construction de 4 logements passifs labellisés "PassivHaus" à Auzet: Recherche de financement des honoraires du bureau "de conduite d'opérations" assurant le montage administratif du projet

Le petit village d'Auzet (Alpes-de-Haute-Provence) et ses 96 habitants, poursuit depuis six ans un grand projet : construire au cœur du village ce que certains ont surnommé leur " maison thermos ", abritant quatre logements sociaux labellisés passif. Trop petite pour porter seule ce projet ambitieux, la commune a recherché la coopération avec les communes voisines ; depuis 2009, c'est la Communauté de Communes du Pays de Seyne qui a pris le relais. Une telle entreprise représente un défi considérable pour des territoires ruraux de montagne et requiert un engagement fort des élus. Auzet et la Communauté de communes étaient bien conscients que leurs élus et agents ne possèdaient pas toutes les compétences techniques et la disponibilité nécessaire pour mener à bien un tel projet. Avec DYNALP2 d'abord, puis dynAlp-climate, " Alliance dans les Alpes " a co-financé le recrutement de professionnels (bureau d'études techniques et assistance pour les démarches administratives et la conduite des opérations) qui ont coordonné toutes les étapes nécessaires au lancement du chantier. Après de nombreuses péripéties, le coup d'envoi de la construction est donné en mars 2013 et les locataires, déjà identifiés, devraient emménager au printemps 2014. Depuis le début, le projet se veut exemplaire pour la région ; ses protagonistes partagent avec plaisir leur expérience, avec l'espoir que leur démarche sera bientôt imitée par d'autres communes des Alpes françaises.

En savoir plus…

15/01/2011

Construction d'une halle des sports à Cruseilles : Etude de conception d'un bâtiment à haute performance énergétique

L'étude de définition et conception de ce bâtiment va très prochainement être lancée. Ainsi, la Commune ayant décidé, pour les constructions neuves, que le référentiel PASSIVHAUS serait systématiquement envisagé et mis en oeuvre dès lors que la faisabilité en serait établie, l'étude en question devra intégrer ce choix politique. En cas d'impossibilité technique ou économique, la meilleure efficience énergétique devra être recherchée. Il est également réfléchi actuellement sur la faisabilité de réaliser ce bâtiment en bois de pays (Bois des Alpes). Le programme évoque également la possibilité d'avoir recours aux énergies renouvelables, ce qui pourrait rendre le bâtiment à énergie positive.

En savoir plus…

15/01/2011

Plan Transport Oisans: Vers une optimisation de l'offre de transport du territoire de l'Oisans et des entrées dans le territoire

Le projet concerne : - la réalisation d'une étude visant le recensement des modes de transport existant sur le territoire de la communauté de communes de l'Oisans et pour entrer sur ce territoire (individuel, collectif, scolaire, cyclisme, sentier pédestre...). - l'analyse des besoins en matière de déplacement - l'élaboration d'un plan transport qui intègre des modes de transport alternatif plus doux pour les habitants permanents et les vacanciers. Il a été intégré à la démarche SCOT (Schema de cohérence territoriale) qui vient d'être lancé sur le territoire de la communauté de communes de l'Oisans

En savoir plus…

23/11/2010

Une commune modèle en matière d’environnement

Une commune modèle en matière d’environnement

Rainer Siegele est toujours en route : pour une réunion du Réseau de communes " Alliance dans le Alpes ", dont il est le président, pour un meeting des commune " e5 " , ou encore pour une manifestation du Pacte pour le Clima. Le maire dynamique et remuant de Mäder/A a mis les choses en mouvement dans sa commune. L'une de ses ambitions est de réduire de façon drastique la consommation d'énergie dans la commune et d'améliorer sensiblement son bilan carbone. Mäder a adhéré dès 1993 au Pacte pour le Climat, et a aujourd'hui atteint les objectifs du Pacte grâce à une série de mesures intégrées dans un concept énergétique pour la commune. L'une des priorités du concept énergétique est de motiver et de former la population à une attitude responsable vis-à-vis de l'énergie. Le journal communal, le " Mäderer Usscheall'r ", présente régulièrement les nouveautés et les activités réalisées en matière d'économies d'énergie. Au moins deux manifestations consacrées au thème de l'énergie sont organisées chaque année. La commune de Mäder se distingue par ses excellents résultats en matière d'économies d'émissions de CO2 : lors de la réhabilitation des bâtiments communaux comme l'école primaire et l'école maternelle, on a opté pour les techniques les plus prometteuses en termes d'économies d'énergie et créant le moins de nuisances pour l'environnement. Le résultat est un centre scolaire et culturel chauffé à plus de 90% par la biomasse. La commune a également vendu des terrains en accordant une remise de prix aux acheteurs qui s'engageaient à construire un bâtiment énergétiquement performant. Elle est aussi présente sur d'autre fronts dans le domaine de l'énergie : depuis le mois de juin de cette année, elle achète uniquement du courant vert produit dans le Vorarlberg. L'installation photovoltaïque communale a été agrandie, et la commune a acheté cinq vélos électriques et une voiture électrique mis à la disposition de la population qui peut les emprunter. Mäder est certifiée par le European Energy Award®Gold. Avec 85% de mesures mises en oeuvre, elle arrive à la troisième place des communes du Vorarlberg, et se place ainsi dans le peloton de tête européen. La politique actuelle a été engagée par le précédent maire, Hildebert Ender. Rainer Siegele a poursuivi sur cette voie avec persévérance et ténacité. Et la population de Mäder s'est manifestement laissée gagner par l'énergie de son maire. La recette pour devenir une commune modèle au plan énergétique ? " Je conseille aux maires de définir un bon concept et d'essayer de convaincre le plus de personnes possible de suivre cette voie avec eux ", déclare Rainer Siegele. Avant de repartir pour la prochaine réunion.

En savoir plus…

23/11/2010

KlimaHaus – un succès transposable dans d’autres régions que le nord de l’Italie ?

KlimaHaus – un succès transposable dans d’autres régions que le nord de l’Italie ?

Tout a commencé en 2002 avec la création par Norbert Lantschner, alors directeur de l'Office de l'air et du bruit de la province autonome de Bolzano/I, du label " KlimaHaus/CasaClima ". " Nous sommes arrivés au bon moment avec les bonnes idées ", explique-t-il. Norbert Lantschner a réussi d'emblée à convaincre un certain nombre de maîtres d'ouvrage de construire leur maison selon les directives européennes sur l'efficacité énergétique des bâtiments. Des arguments comme la qualité élevée de l'habitat, les économies d'énergie, les faibles coûts de chauffage et l'augmentation de la valeur des bâtiments ont convaincu ces pionniers de faire ce pas courageux pour l'époque. Les économies de charges annoncées ont suffi, et il n'y a pas eu besoin d'incitations supplémentaires de la part de l'administration, ni de changement des normes. La certification apportait un plus aux maîtres d'ouvrage, en augmentant la visibilité des qualités de la " KlimaHaus ". Aujourd'hui, sept ans plus tard, bien des choses ont changé, et pas seulement pour Norbert Lantschner. Les activités du directeur actuel de l'agence KlimaHaus ont laissé des traces dans le paysage construit de la province de Bolzano. La possibilité d'évaluation et de certification selon les exigences de la " KlimaHaus " garantit au maître d'ouvrage un contrôle par un organisme de certification indépendant, et contribue à créer une plus grande transparence sur le marché de l'immobilier. La classification d'un bâtiment dans l'une des catégories de " KlimaHaus " ne dépend pas seulement du type de construction, mais aussi des économies d'énergie réalisées. Les besoins en énergie du bâtiment sont ainsi identifiables au premier coup d'oeil grâce au label. La certification est rendue visible par une plaquette apposée sur la façade de la maison. Les choses ont aujourd'hui beaucoup évolué. L'intérêt général pour la construction et la rénovation efficientes au plan énergétique, mais aussi les besoins en savoir-faire ont grandi avec la diffusion du label " Klima-Haus " et l'élargissement continu de l'offre de l'agence. L'agence a donc mis sur pied un programme de formation pour transmettre les connaissances nécessaires. Les certificats de formation permettent désormais aux maîtres d'ouvrage de reconnaître les professionnels qui disposent du savoir nécessaire pour la construction d'une maison " KlimaHaus ". Selon l'agence, plus de 4000 participants suivent chaque année des cours de formation pour devenir expert ou experte " KlimaHaus ". Le succès de " KlimaHaus/CasaClima " prouve qu'il est possible de sensibiliser une large part de la population à la réduction des rejets de CO2 dans le secteur du bâtiment à travers l'introduction de nouveaux standards de construction. La réduction de la consommation d'énergie des bâtiments est un objectif qui nous concerne tous. Car, comme l'explique Norbert Lantschner, " l'énergie la plus propre est celle dont je n'ai pas besoin ".

En savoir plus…

02/12/2009

Bois des Alpes : créer une certification de produits et de services destinée aux produits bois du massif alpin français.

Bois des Alpes : créer une certification de produits et de services destinée aux produits bois du massif alpin français.

La faible compétitivité de la filière bois alpine nous oblige à apporter une valeur ajoutée supplémentaire afin de compenser le surcoût des produits locaux, de différencier l'offre alpine sur le marché et de répondre aux attentes des acteurs de l'aval. La mise en place d'une démarche qualité basée sur la satisfaction des attentes du marché est la réponse apportée par l'association Bois des Alpes. La démarche repose sur un outil, une marque collective de certification, qui atteste une réelle garantie de conformité des produits et des services, exemplaires en terme de développement durable (origine certifiée, bois éco certifiés, qualifiés et conformes aux normes en vigueur, produits élaborés localement par des acteurs réunis en grappe qui coopèrent pour répondre aux besoins du marché). La garantie de qualité repose sur le contrôle externe du référentiel Bois des Alpes par des auditeurs qualifiés indépendants. La démarche de certification est un acte volontaire des entreprises désireuses d'augmenter les ventes des produits bois alpins et de bénéficier de la plus-value apportée par le classement mécanique des bois dès l'amont (étape essentielle dans un processus qualité afin d'optimiser la qualité du matériau à l'aval).

En savoir plus…

24/11/2009

Valoriser le patrimoine ethnobotanique en Bauges et Chartreuse

Valoriser le patrimoine ethnobotanique en Bauges et Chartreuse

Les Parcs naturels régionaux des Massifs des Bauges et de la Chartreuse et l'association Jardins du Monde Montagnes ont développé un projet d'inventaire et de valorisation de leur patrimoine ethnobotanique. L'ethnobotanique est une discipline scientifique qui s'attache à recenser les savoirs et pratiques, traditionnels et contemporains, liés au végétal. En effet, les massifs des Bauges et de la Chartreuse, bien que dotés d'une flore et d'un patrimoine culturel remarquablement riches, n'ont pas fait jusqu'alors l'objet d'enquêtes ethnobotaniques ni de valorisation de ces savoirs. Face au bouleversement des modes de vie en milieu rural, ce patrimoine est aujourd'hui menacé. Ce projet vise à le sauvegarder et le valoriser en en faisant un atout pour ces territoires et leurs habitants. Par ailleurs de nombreux usages contemporains du végétal sauvage apparaissent, encouragés par l'engouement du public pour les " produits naturels ", l'abondance des publications et les nouveaux modes de transmission du savoir (internet et autres). Ces nouvelles pratiques et leurs conséquences éventuelles sur l'environnement sont aujourd'hui mal connues et méritent donc d'être étudiées. Les acteurs du territoire (associations, professionnels du tourisme, PNR, acteurs de la production de plantes et particuliers) ont manifesté leur grand intérêt pour ce projet de recueil des savoirs et des savoir-faire traditionnels et contemporains relatifs aux plantes médicinales et alimentaires. Ce projet est donc basé sur une enquête participative, de façon à créer une dynamique locale autour de ce patrimoine et de sa valorisation. L'inventaire de ce patrimoine repose en grande partie sur des entretiens avec les personnes détentrices de ces savoirs et désireuses de les partager. Les pistes de valorisation des résultats de cette étude sont par ailleurs nombreuses : valorisation et développement de la filière de production de plantes aromatiques et médicinales, sensibilisation du public à ce patrimoine naturel et culturel (expositions, ateliers, actions pédagogiques, publications, documentaire, etc) et développement de l'offre écotouristique (sentiers thématiques, gîtes etc.).

En savoir plus…