Outils personnels

  Filtres de recherche  

Positions de la CIPRA

L’espace n’est pas infini : lettre ouverte à destination de la conférence des Etats alpins sur l’aménagement du territoire

14/04/2016
L’espace n’est pas infini : lettre ouverte à destination de la conférence des Etats alpins sur l’aménagement du territoire

Au nom de la Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA, nous adressons cette lettre ouverte aux Ministres chargés de l’aménagement du territoire dans les pays alpins Allemagne, Autriche, Italie, France, Slovénie, Liechtenstein, Monaco et Suisse afin de les remercier de leurs efforts en faveur d’un aménagement soutenable du territoire alpin. Nous souhaitons également les faire part de nos attentes particulières en vue de la conférence des Etats alpins sur l’aménagement du territoire qui se tiendra le 18 – 19 avril 2016 à Murnau, Allemagne. Nous demandons aux Ministres de redoubler leurs efforts pour assurer la préservation des espaces et ressources naturelles, base vitale pour la vie dans les Alpes.

En savoir plus...

Quelles politiques demain pour une Montagne à Vivre ?

30/03/2015
Quelles politiques demain pour une Montagne à Vivre ?

Contribution inter-associative en regard de l' Acte II de la loi Montagne

En savoir plus...

Les rivières alpines ne sont pas renouvelables

14/05/2014
Les rivières alpines ne sont pas renouvelables

Vers une stratégie énergétique réellement durable dans les Alpes

En savoir plus...

Des forêts vitales et proches de la nature pour faire face au changement climatique ! cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'économie forestière

20/03/2012
Des forêts vitales et proches de la nature pour faire face au changement climatique ! cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'économie forestière

Les mesures produisent des effets à long terme. Il faut donc commencer très vite, mais aussi très prudemment, à adapter les forêts à la nouvelle donne climatique. La capacité de stockage du CO2.des forêts doit être exploitée. Le bois doit être tout d'abord utilisé comme matériau de construction et comme matière première et seulement dans des conditions particulières pour le chauffage. Des filières courtes en valorisant le bois régional sont à créer. Des forêts proches de l'état naturel doivent être favorisées parce qu'elles sont plus résilientes aux changements climatiques. Les propriétaires forestiers qui renoncent à une partie de leurs revenus en faveur de la protection du climat doivent être dédommagés. Finalement, l'un des principaux enjeux à long terme réside dans la nécessité de développer une recherche ciblée, afin d'élaborer des mesures d'adaptation au changement climatique.

En savoir plus...

Améliorer l'efficacité au lieu de nuire à l'environnement ! cc.alps: Les revendications de la CIPRA en matière de gestion de l'eau

23/12/2011
Améliorer l'efficacité au lieu de nuire à l'environnement ! cc.alps: Les revendications de la CIPRA en matière de gestion de l'eau

Les rivières alpines approvisionnent en eau 170 millions de personnes. Entre autres prévisions, on sait que le changement climatique aura pour effet de réduire grandement la disponibilité en eau dans cette région et au-delà, diminuant les pluies, provoquant des périodes de sécheresse estivale plus longues et une forte réduction des chutes de neige hivernales. Par ailleurs, les besoins en eau augmenteront proportionnellement, tout comme la concurrence entre les divers usagers. Actuellement, seuls 10?% des rivières et des ruisseaux des Alpes peuvent être considérés comme écologiquement intacts, c'est-à-dire ni pollués, ni sur-mécanisés ni amoindri au regard du débit du courant. La qualité écologique des cours d'eau et des habitats qui en dépendent demande donc à être améliorée, et non encore plus détériorée. On ne peut permettre de nouvelles constructions sur les dernières rivières alpines ni que leurs débits soient amoindris par des prélèvements excessifs.

En savoir plus...

cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'agriculture

04/08/2011
cc.alps : Les revendications de la CIPRA en matière d'agriculture

Le secteur agricole est directement touché par les effets du changement climatique, mais il contribue aussi à l'émission de gaz à effet de serre (GES) et à l'augmentation de leur concentration dans l'atmosphère. Toute stratégie d'action durable dans le domaine de l'agriculture doit miser sur l'anticipation, la planification et la réflexion à long terme, des exploitations jusqu'à l'échelon transnational. Pour cela, les principaux leviers sont la gestion économe et durable des terres, des sols et de l'eau. En outre, la gestion des engrais et du carbone des sols ainsi que l'agriculture biologique doivent faire partie intégrante d'une stratégie globale. L'agriculture étant un secteur fortement subventionné, un autre levier important consiste à orienter les aides : seule une agriculture durable et respectueuse du climat doit être subventionnée !

En savoir plus...

Les territoires enclavés au centre des débats : Thèses et revendications de la conférence annuelle de la CIPRA à Semmering/A

01/06/2011
Les territoires enclavés au centre des débats : Thèses et revendications de la conférence annuelle de la CIPRA à Semmering/A

Les pays alpins comportent de nombreux territoires ruraux enclavés, qui représentent dans certains cas une part importante du territoire national. Les clivages socio-économiques sont importants d'un territoire alpin à un autre. Les acteurs politiques sont donc appelés à faire une distinction plus nette en fonction de la typologie des régions. Actuellement, le développement des pays alpins est caractérisé par un modèle d'urbanisation qui offre peu de perspectives aux régions de montagne à faible potentiel. Dans le sens de la cohésion sociale et de la responsabilité globale, il est important que les pays alpins et leurs collectivités territoriales prennent des engagements fermes sur l'avenir des territoires enclavés.

En savoir plus...

cc.alps : les revendications de la CIPRA en faveur de la protection de la nature

04/11/2009
cc.alps : les revendications de la CIPRA en faveur de la protection de la nature

Lorsque le climat se modifie, la nature le ressent. Les régions de montagne sont particuliè-rement vulnérables, et pourraient être les plus touchées par les pertes d'espèces végétales et animales. D'après les prévisions scientifiques, près d'une espèce végétale sur deux est menacée de disparition d'ici à 2100 dans les Alpes. Une telle perte serait catastrophique pour la flore alpine, la plus variée d'Europe centrale. Mais des espèces animales connues comme le bouquetin, le lagopède et le lièvre variable seront elles aussi confrontées dans les Alpes à une dégradation de leurs conditions de vie en raison du réchauffement terrestre.

En savoir plus...

La CIPRA appelle de ses vœux un protocole "Eau" de la Convention alpine

18/07/2003
La CIPRA appelle de ses vœux un protocole "Eau" de la Convention alpine

La Commission Internationale pour la Protection des Alpes (CIPRA) demande depuis des années aux Etats alpins d'élaborer un protocole "Eau" en application de la Convention alpine. 2003 ayant été proclamée Année de l'eau douce par l'ONU, la CIPRA a présenté aujourd'hui à Innsbruck sa proposition de protocole "Eau", dans les quatre langues de la Convention alpine.

En savoir plus...