Outils personnels

  Filtres de recherche  

Champ d’action : nature et être humain

Nature et être humain

Montagnes abruptes, douces collines, larges vallées, versants escarpés, contrées sauvages : les paysages alpins sont aussi divers que celles et ceux qui les habitent. Près de 30 000 espèces animales et 13 000 espèces végétales y sont acclimatées. La nature et les ressources naturelles sont les fondements de toute vie dans les Alpes et forment une partie de leur identité. Des millions de touristes viennent chaque année dans les Alpes, les cours d’eau et les forêts préservés protègent des inondations et des avalanches, les prairies fleuries de montagne servent d’habitat à d’innombrables insectes et pollinisateurs, sans lesquels les cultures agricoles prospèrent mal.

Les humains ont toujours marqué et façonné la nature. Au cours des dernières décennies, notre influence sur les animaux, les plantes et les écosystèmes n’a fait que croître et, dans bien des lieux, nous avons nuit à la nature. C’est ainsi que, par exemple, de nombreuses espèces sont menacées ou ont disparu à cause du changement climatique, de l’étalement des villages et des villes, de la densification incessante du réseau de routes et de voies ferrées, et d’une agriculture plus intensive. C’est un processus insidieux qui retient moins l’attention du public que les crises économiques et les bouleversements politiques.

Etre humain = nature

Là, la nature et ici l’être humain – c’est le point de vue qui a inspiré la protection de la nature pendant des décennies. Dans la réalité, cela signifiait que dans le doute, on privilégiait l’être humain ou plutôt le profit à court terme. Comment pouvons-nous veiller sur les fondements de notre existence si nous nous contentons de n’être rien de plus que des individus consommateurs ? avec alpMonitor, la CIPRA s’intéresse au champ d’action «  nature et être humain » et s’interroge : quelle est notre conception du rapport entre la nature et l’être humain ? Quelles sont les transformations induites par le changement climatique et l’évolution démographique ? Comment peut-on aiguiser la perception du public pour que les humains prennent en charge les fondements de leur existence ?


La carte «Espaces protégés en mutation». Cliquez ici...


Sources et informations complémentaires :


Mots-clés associés :