Outils personnels

  Filtres de recherche  

Champ d’action : innovation sociale

Innovation sociale

L’« atelier Alpes » est bien équipé. Environnement inspirant, population diversifiée qui sait d’expérience que, pour survivre, il faut se transformer en permanence : voilà un bon terreau pour l’innovation sociale. Elle s’épanouit là où la communauté estime, encourage et expérimente le renouvellement.

Penser et agir ensemble renforce le lien social. Les gens découvrent et développent de nouvelles formes de communication et de coopération, de nouveaux rôles pour le Moi et le Nous. Cela imprègne les relations, les normes et les valeurs. Une pensée neuve offre de nouvelles solutions aux vieux problèmes. Les repair cafés, les modèles de CAE (coopératives d’activité et d’emploi) ou les financements participatifs en témoignent.

Urbanisation, émigration, changement climatique, mobilité tous azimuts, perte d’identité induite par le tourisme de masse – de nombreux problèmes dans les Alpes attendent une solution. Ce sont souvent les personnes les plus innovatrices qui émigrent en l’absence de perspectives sur place. Des nouveaux venus prennent parfois leur place. Dans les territoires urbains des Alpes, ce sont souvent des « étrangers » qualifiés et financièrement solides qui apportent des connaissances et un dynamisme nouveaux. Dans les territoires enclavés, ce sont majoritairement de jeunes citadins qui viennent chercher un nouveau style d’existence dans la simplicité et l’isolement. Ils aimeraient échapper au stress et à la foule et trouver dans la périphérie des espaces inutilisés et des terrains moins chers. Ce qu’ils apportent, outre leur esprit innovateur, c’est un réseau de relations qui s’étend au-delà des Alpes, un courant innovateur pour les Alpes. La question est de savoir si l’on réussira à exploiter ce potentiel.

Développement soutenable partant de la base

Qui cherche des formes de vie alternatives a besoin d’imagination. Celui qui en fait preuve pour sa vie personnelle le fera peut-être aussi pour la communauté. Nouveaux venus et autochtones créent ensemble des systèmes économiques complémentaires. La force citoyenne de l’action n’est pas seulement nourrie par l’argent mais aussi par le temps et les compétences que chacune et chacun est prêt à mettre à disposition. Avec alpMonitor, la CIPRA s’intéresse au champ d’action de l’« innovation sociale » et s’interroge : comment doit s’organiser la société alpine pour relever les défis et s’ouvrir à de nouvelles voies ? Comment amener les gens à lancer des initiatives innovantes pour la communauté ? Comment offrir aux gens la possibilité de s’investir temporairement et de se retirer sans perdre la face ? Comment de telles initiatives peuvent-elles contribuer au développement soutenable ?

Sources et informations complémentaires :