Outils personnels

  Filtres de recherche  

Résultats de recherche

Il y a 155 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Filtrer les résultats
Type d'élément









Éléments créés depuis



Trier par pertinence · date (le plus récent en premier) · alphabétiquement
Valoriser le patrimoine ethnobotanique en Bauges et Chartreuse
Les Parcs naturels régionaux des Massifs des Bauges et de la Chartreuse et l'association Jardins du Monde Montagnes ont développé un projet d'inventaire et de valorisation de leur patrimoine ethnobotanique. L'ethnobotanique est une discipline scientifique qui s'attache à recenser les savoirs et pratiques, traditionnels et contemporains, liés au végétal. En effet, les massifs des Bauges et de la Chartreuse, bien que dotés d'une flore et d'un patrimoine culturel remarquablement riches, n'ont pas fait jusqu'alors l'objet d'enquêtes ethnobotaniques ni de valorisation de ces savoirs. Face au bouleversement des modes de vie en milieu rural, ce patrimoine est aujourd'hui menacé. Ce projet vise à le sauvegarder et le valoriser en en faisant un atout pour ces territoires et leurs habitants. Par ailleurs de nombreux usages contemporains du végétal sauvage apparaissent, encouragés par l'engouement du public pour les " produits naturels ", l'abondance des publications et les nouveaux modes de transmission du savoir (internet et autres). Ces nouvelles pratiques et leurs conséquences éventuelles sur l'environnement sont aujourd'hui mal connues et méritent donc d'être étudiées. Les acteurs du territoire (associations, professionnels du tourisme, PNR, acteurs de la production de plantes et particuliers) ont manifesté leur grand intérêt pour ce projet de recueil des savoirs et des savoir-faire traditionnels et contemporains relatifs aux plantes médicinales et alimentaires. Ce projet est donc basé sur une enquête participative, de façon à créer une dynamique locale autour de ce patrimoine et de sa valorisation. L'inventaire de ce patrimoine repose en grande partie sur des entretiens avec les personnes détentrices de ces savoirs et désireuses de les partager. Les pistes de valorisation des résultats de cette étude sont par ailleurs nombreuses : valorisation et développement de la filière de production de plantes aromatiques et médicinales, sensibilisation du public à ce patrimoine naturel et culturel (expositions, ateliers, actions pédagogiques, publications, documentaire, etc) et développement de l'offre écotouristique (sentiers thématiques, gîtes etc.).
Rattaché à Bonnes pratiques
Plus d'attention à la biodiversité dans l'espace alpin
Les premiers résultats du projet de recherche UFOPLAN sur la biodiversité dans les Alpes ont été présentés lors d'une conférence qui s'est tenue début octobre et ils sont maintenant disponibles on line. Sur mandat de l'Office fédéral allemand de l'environnement (UBA), ce projet a cherché des moyens de résumer les connaissances actuelles sur la biodiversité dans l'espace alpin, de mieux mettre en relation la Convention alpine et la Convention sur la biodiversité et de les mettre en œuvre.
Rattaché à Nouveautes
Documentation complète de la couverture du sol et de la végétation de la terre
Une base de données complète sur la couverture du sol et la végétation de la terre en 2000 est désormais disponible sur Internet (Global Landcover 2000).
Rattaché à Nouveautes
Deuxième rencontre internationale : recherche interdisciplinaire sur les régions de montagne
Les jeunes scientifiques sont invités à participer à la deuxième rencontre internationale consacrée à la recherche interdisciplinaire sur les régions de montagne.
Rattaché à Nouveautes
Conférence internationale : la biodiversité dans les Alpes
La Ligue bavaroise pour la protection des oiseaux (Landesbund für Vogelschutz in Bayern) et l'Association pour la protection des espèces et des biotopes (Verbund für Arten- und Biotopschutz) organisent une conférence internationale sur le thème de la "biodiversité dans les Alpes".
Rattaché à Nouveautes
Protéger les plus importantes régions naturelles des Alpes
Depuis le 9 février, les représentants de 187 états sont rassemblés à Kuala Lumpur en Malaisie pour mettre au point des actions de conservation de la diversité biologique mondiale. L'un des principaux sujets de cette conférence des Nations Unies est la protection des écosystèmes montagnards. A cette occasion, le WWF présente une étude qui identifie les 23 plus importantes régions naturelles des Alpes.
Rattaché à Nouveautes
6ème Journée de la biodiversité, axée sur la région du Brenner
Le 12 juin, le magazine GEO allemand organise la 6ème Journée de la biodiversité. La principale manifestation aura lieu cette année au nord et au sud du Brenner en Autriche et en Italie. Des spécialistes et des profanes intéressés par cette question sont invités à étudier la présence d'espèces animales et végétales entre Innsbruck et le Brenner et à différents endroits du Tyrol du Sud. Le gouvernement du land du Tyrol et le Musée d'histoire naturelle de Bolzano sont partenaires de cette opération.
Rattaché à Nouveautes
Préservation des plantes cultivées et des races d'animaux domestiques traditionnelles
Le 29 juin, une convention sur les ressources génétiques végétales entrera en vigueur dans neuf Etats membres de l'UE, dont l'Allemagne qui constitue actuellement le seul pays alpin concerné. Elle permettra de garantir l'utilisation du matériel génétique des principales plantes cultivées en agriculture, un libre accès à leurs semences et au matériel de multiplication.
Rattaché à Nouveautes
Les espaces protégés des Alpes sous les feux de la rampe
Les espaces protégés des pays alpins étaient à l'honneur à l'occasion de la Journée de la biodiversité de l'ONU, le 22 mai, et de l'European Day of Parks, le 24 mai. Lors de la Journée de la biodiversité, le WWF Italie a décerné au parc national des Dolomiti Bellunesi et au parc naturel d'Adamello Brenta le "Panda d'or", récompensant la préservation de la biodiversité et de la diversité des milieux de vie.
Rattaché à Nouveautes
Thèse sur le bois mort et la préservation de la biodiversité en forêt
Rita Bütler, doctorante à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne/CH s'est intéressée à la question de la quantité de bois mort nécessaire pour préserver la biodiversité en forêt.
Rattaché à Nouveautes